Tendances Evénement - CES

[CES 2020] Retour sur les tendances des startups au salon de Las Vegas

26 mars 2020

debrief-ces-2020-tendances-tech-euratechnologies
EuraTech

Chiffres clés du CES 2020

250 000
4500 exposants
170 000 visiteurs
297 exposants pour 438 en 2019
1200 startups sur l’Eureka Park
35% de visiteurs étrangers
64% d’exposants étrangers

♦ Les entreprises de la délégation EuraTechnologies -Hauts-de-France

Exposantes sur Eureka Park, espace dédié aux startups

Actizzy : Compiègne, solution en mode Saas pour l’automatisation des tâches répétitives et sans valeur ajoutée des hôteliers.

Bisom : La Madeleine, gestion dématérialisée des urgences.

My Cyber Royaume : Lille, développe Good Cells, outil modulaire de santé en réalité virtuelle personnalisable, évolutif. Immersifs, interactifs et « écologique » apportant soin, stimulation et prévention suivant les pathologies.

Lituus : Lille, développe des solutions IoT – AgTech pour l’élevage; 1er produit, un collier connecté
innovant pour surveiller 24h/24 la reproduction, la santé et le bien-être des bovins et apporter une
aide à la décision à l’éleveur.

Otonohm : Lille, pionnier de l’énergie embarquée, a développé une technologie de gestion des batteries innovantes, améliorant les performances et la durée de vie des batteries.

Smart Building Energies : Lille, développe la plateforme « Wave » permettant la gestion des énergies, du confort et des services des bâtiments, pour des bâtiments intelligents.

Unaide : Lille, développe un concept de maison de retraite intelligente à domicile, alliant professionnels du maintien à domicile et technologies.

Cryptr : Lille, a créé un solution Plug and Play qui élimine les mots de passe, grâce à une technologie d’authentification basée sur la cryptographie avec un haut niveau de sécurité.

Tradein : plateforme collaborative en mode SaaS de lutte contre les incidents de paiement des TPE/PME, intégrant les technologies Intelligence Artificielle et Blockchain, afin d’aider les TPE/PME dans la gestion de leurs risques clients « Prospection/Prévention & Assurance ».

Visiteuses au CES

Ainspecta, music story, Cooptalis, Citc, French Tech Lille, Ineat

Entreprises hors délégation

Leroy Merlin, Bigben interactive, Mapwize

♦ Quelques constats

Une présence chinoise en baisse compensée par une montée en puissance des exposants sud-coréens et taïwanais.

Confirmation d’une ouverture de plus en plus forte vers le B2B :

-mise en avant de la smart city, du secteur du tourisme et des solutions d’entreprises,

-présence de Delta Airlines, John Deere (2ème année) qui présentait son IA « See and Spray » qui optimise l’usage des herbicides,

un secteur automobile en force avec des constructeurs (Nissan, Honda, Mitsubishi, FCA, Ford, Audi, Mercedes, Hyundai, …) et des équipementiers  (ZF, Bosch, Visteon, Faurecia, Valeo, Velodyne, Mobileye, LeddarTech, Quanergy, Innoviz, Saint Gobin Sekurit, etc) et des acteurs de l’électronique.. (Sony)

L’Intelligence artificielle omniprésente, de la litière pour chat Caremitou de la start-up Montpelliéraine Novandsat qui analyse les urines et le poids de votre chat pour son bien être, à NEON, présenté par une spin-off du laboratoire de R&D de Samsung, qui génère des avatars humains ultra réalistes, en passant par l’électroménager via ThinQ de LG Electronics.

♦ Focus sur 4 tendances majeures

bandeaux-thematiques-ces-2020-tendances-euratechnologies

Intelligence Artificielle

  • La bataille des composants pour répondre aux enjeux de déporter l’I.A. au plus près du besoin (Edge computing, objets connectés) et de circonscrire les échanges de données personnelles au strict nécessaire est lancée :
    – processeur : Nvidia, Intel, Horizon Robotics, Qualcomm, HiSilicon et autres Mediatek, les français STMicroelectronics, Kalray et GrAI Matter Labs sont de la partie!
    – briques logicielle : Cyberlink, Mindtech Global, SensiML et le français Cartesiam.
  • IA pour le diagnostique et le suivi de pathologies – Diabète avec la start-up française Moon, l’apnée du sommeil et fibrillation auriculaire avec Withings – ou l’aide à la prise en charge du patient par l’équipe de réanimation après un coma avec AiiNTENSE.
  • IA émotionnelle qui détecte et analyse les émotions : Cry Analyzer interprète les cri de bébé ou Binah.ai nos expressions faciales.
  • NEON, l’IA qui crée des avatars humains ultra réalistes qui interagissent naturellement avec un humain : coach sportif virtuel dans le sport, présentateurs TV virtuels, acteur virtuel ou enseignant virtuel…

Transport / mobilité

  • 2 technologies de LiDARs (Radar laser) s’affrontent : version avec laser tournant , couteux, type Velodyne et nouvelle version sans pièces mobiles, dite solid state, commercialisée par Innoviz, LeddarTech ou Qua-nergy.
  • le radar haute résolution se présente comme un concurrent des LiDARs, proposé par Vayyar.
  • A noter la start-up française Outsight et son LiDAR multifréquences associé à une très performante IA, récompensée par un Best of CES Innovation Award.
  • La bataille des protocoles de communication entre véhicule et son environnement est lancée : C-V2X versus ITS G5
  • Voiture connectée : de nombreux fournisseurs de système ADAS (Aide à la conduite) présents dont 13 PMEs françaises au travers du groupement ADAS
  • Le transport aérien en ville n’est plus une utopie : Hyundai & Uber présentent leur drône 8 places effectif pour les JO 2024.

5G

  • La course à la production des modules radio et modem 5G des appareils grand public est engagé entre les traditionnels fondeurs que sont Qualcomm, Huawei, Samsung ou Mediatek.
  • Avec un enjeu important sur l’intégration ou non du très haut débit dans les bandes millimétriques (autour du 26 GHz), gros consommateur d’énergie et par voie de conséquence des risques d’échauffement.
  • Qualcomm est le premier à le proposer avec son Snapdragon 765G, au prix de moins de fonctions vidéo et IA; les premiers smartphones intégrant ce chipset seront présentés lors du prochain MWC à Barcelone, fin février.
  • Reste que si ces problèmes d’intégration du très haut débit de la 5G ne sont pas primordiaux pour les smartphones, ils le seront pour les équipements dédiés à des applications professionnelles, pour lesquels les très hauts débits des bandes millimétriques et les faibles temps de latences sont cruciaux (cobotique, robotique partagée, santé, smart city, etc…)
  • La question des usages en particulier grands publics reste posée; pour l’instant seule des exemples de  diffusion de vidéos en 8K ont eu lieu.
  • Le sud-coréen SK Telecom a démontré un système de cartographie « Road Learner » qui permet grâce à des capteurs présents sur les voitures et la 5G d’obtenir un état des routes et de la circulation en temps réel . il travaille avec la métropole de Seoul pour construire une infrastructure 5G pour l’usage de véhicules autonomes.

Smart City

  • L’ensemble des innovations / projets présentés ci-dessus auraient eu toute leur place sous le chapeau de la « Smart City ».
  • Développement du concept de MaaS, Mobility as a Service avec le déploiement de véhicules 2 et 3 roues légers, de voitures électriques, d’infrastructure de recharge et de l’infrastructure 5G.
  • Toyota annonce son concept de Smart City « Woven City » qui sortira de terre en 2021 au pieds du mont Fuji,  un living lab grandeur nature, habité par 2000 personnes : recherche partenaires souhaitant expérimenter leur solution sur son terrain de jeu! Le plus intéressant, pour l’instant, reste la création d’un jumeau numérique de cette smart city.
  • Globalement, le concept de smart city n’évolue pas, pas de révolution; les avancées technologiques semblent rendre possible ( plus simple?), le déploiement des usages. Seront-elles accessibles à des villes ou agglomérations de tailles moyennes? la question reste posée…
S’inscrire à la Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en direct les derniers articles publiés !

Porteurs de projets : déposez votre candidature au programme d'incubation START