Startups Accélération

Niryo, startup de la robotique et de l’industrie 4.0 lève 3 millions d’euros

3 mars 2021

Niryo Robot
EuraTech

Spécialisée dans la démocratisation de la robotique industrielle et de la programmation robotique, la startup Niryo progresse sur son marché grâce à ses robots de standard industriel dédiés à l’éducation, à la formation et à la R&D. Le succès de ses robots conçus pour anticiper et répondre aux besoins de l’industrie 4.0 a abouti cette année sur une première levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de fonds d’investissement. Marc-Henri Frouin, CEO de Niryo a pour ambition de s’appuyer sur cette levée de fonds pour passer à la vitesse supérieure et changer d’échelle.

Après avoir vendu plus de 1300 robots Niryo One sur 32 pays via son réseau de distribution international, Niryo lance le développement commercial de son nouveau produit NED, un cobot (robot collaboratif) 6 axes léger, avec une structure en aluminium, des coques de protection imprimées en 3D et une base Raspberry Pi 4/ Ubuntu/ ROS (Robot Operating System) compatible Arduino. Avec ce produit très fonctionnel et facile à appréhender pour les amateurs qui souhaitent s’initier à la robotique industrielle comme les professionnels confirmés, Marc-Henri Frouin, CEO de Niryo a pour ambition de démocratiser la robotique auprès des centres de recherche, universités, laboratoires d’innovation et dans le secteur de l’éducation au sens large. Niryo s’adresse également aux industriels des solutions cobotiques conçues pour répondre aux besoins toujours plus précis de l’industrie 4.0.

Ce succès rapide a permis à cette jeune entreprise créée en 2017, autofinancée depuis ses débuts et affichant un chiffre d’affaires d’un million d’euros en 2020, de lever 3 millions d’euros auprès de fonds d’investissement (Loire Valley Invest (Go Capital), Nord Création, Nord France Amorçage, Finorpa et Bpifrance) pour monter en puissance, se structurer et doubler ses effectifs à partir de cet été.

L’histoire de Niryo

Marc-Henri Frouin, CEO et fondateur de Niryo est un jeune ingénieur de 27 ans diplômé de l’ISEN Lille depuis 2016.
Il dirige à ce jour une équipe de 28 collaborateurs. Niryo, sa startup, est installée au sein du bâtiment Leblan à EuraTechnologies Lille en format micro-usine avec une plateforme d’assemblage et des bureaux pour la partie développement commercial, R&D et conception logicielle.  Il n’y a qu’une porte à passer pour se retrouver subitement plongés au cœur d’une simulation d’environnement industriel avec un éventail de différents robots collaboratifs (cobots) dédiés au « pick-and-place » installés face à des convoyeurs sur lesquels circulent à l’occasion des boîtes de conserve pour reproduire un environnement industriel typique, ce qui permet à l’entreprise de concevoir les solutions adaptées à la réalité industrielle.

Niryo robotique industrie 4.0

La plateforme d’assemblage des robots Niryo à EuraTechnologies

 

De Niryo One à NED

Le projet de Niryo germe lors du master en mécatronique à l’ISEN de Marc-Henri Frouin.  Il imagine le Niryo One, son premier robot standard 6 axes basé sur la technologie Raspberry Pi et Arduino, partiellement imprimé en 3D et open source pour une production rapide, un rendu léger, une programmation aisée et un prix d’attaque hors compétition (1800 euros contre une moyenne de 50 000 à 100 000 euros d’ordinaire puisque les seuls robots disponibles pour l’éducation étaient jusqu’alors de type industriel, aux capacités dépassant de loin les besoins de l’éducation).  Sa production est très rapidement lancée après conceptualisation en avril 2017 via une campagne sur la plateforme Kickstarter avec un objectif fixé à 20 000 euros – objectif qu’il dépasse largement en atteignant plus de 80 000 euros de précommandes.

Niryo NED

 

Niryo poursuit à partir de là la commercialisation de ses robots entièrement assemblés à Lille. Du salon de ses parents, aux locaux de l’ISEN à ceux d’EuraTechnologies, Niryo augmente chaque année ses capacités de production tout en améliorant ses processus, sans subir les habituelles contraintes de l’industrialisation hardware, grâce à la modularité de ses produits, conçus pour résister à un passage à l’échelle régulier. Cette agilité d’esprit, Marc-Henri Frouin l’acquiert après un passage rapide en tant qu’ingénieur chez Parrot, spécialiste des objets connectés français : « Chez Parrot, j’ai travaillé sur des interfaces drones. J’ai découvert qu’il y avait dans cette grande entreprise des petites équipes-projet d’ingénieurs, simplifiées au maximum pour développer des produits rapidement. Cette énergie m’a donné envie de me lancer à mon tour ».

Les robots Niryo (Niryo One initialement et Ned aujourd’hui) sont entièrement assemblés sur place, dans les locaux de Niryo : « Au départ, on utilisait des pièces du commerce et nos imprimantes 3D. Aujourd’hui, nous avons des sous-traitants et nous conservons la partie assemblage pour plus de flexibilité. Nous avons commencé à réaliser nos prototypes sur des batchs de 150 produits et, dans une logique d’amélioration continue, nous avons amélioré nos processus d’industrialisation et rationalisé les batchs qui gagnent à chaque fois en efficacité » détaille le CEO.

Un réseau solide de clients et distributeurs

Aujourd’hui, Niryo One est distribué par 25 partenaires via un réseau de distribution international dans 32 pays. Porté par la forte croissance du secteur de l’industrie 4.0 et du courant de l’ultra personnalisation dans l’industrie, Niryo ouvrira bientôt un second bureau à Orléans du côté de la Cosmetic Valley pour se rapprocher de ses clients. La levée de fonds récente permettra à la startup de déployer et industrialiser ses processus et accélérer sur la partie éducation et recherche.

Niryo compte parmi ses clients des références comme Amazon, Airbus, Ericsson et depuis ses débuts, Bonduelle, partie logistique et conditionnement fin de chaîne : « L’industrie a besoin de solutions comme celles de Niryo pour automatiser des tâches à faible valeur ajoutée. A ce titre, Bonduelle nous fait confiance depuis 2019. Nous avons étudié leur cahier des charges, ils ont des batchs de production qui évoluent très vite et sur lesquels ils n’ont pas forcément de visibilité. Les industriels réclament toujours plus de flexibilité dans un monde où le consommateur change vite lui aussi, où il faut limiter les matières plastiques, proposer des produits plus locaux, s’adapter aux nouveaux besoins. Les usines cherchent à produire de manière plus intelligente et c’est cette transformation que nous proposons d’accompagner avec nos robots » détaille le CEO.

Robot industriel Niryo

Une reproduction à plus grande échelle d’un robot 6 axes réalisé spécifiquement par Niryo pour l’un de ses clients

Si le COVID a marqué un temps d’arrêt au début du premier confinement pour Niryo comme pour la plupart des entreprises, la reprise a été relativement rapide : « Il y a eu une prise de conscience généralisée de la nécessaire réindustrialisation en France suite à des difficultés d’approvisionnement liées à la fermeture des frontières » explique Marc-Henri Frouin.

 

Niryo à EuraTechnologies

Sur son installation à EuraTechnologies, Marc-Henri Frouin témoigne :

Marc-Henri Frouin Niryo

« Nous avons mis un premier pied à EuraTechnologies pour s’ouvrir sur le monde entrepreneurial, être mis en relation avec des startups de notre écosystème et développer notre réseau. Nous avons eu la chance de participer au programme SCALE puis on a déménagé à trois endroits différents au sein même d’Euratechnologies ! Ce qui est pratique, c’est d’avoir accès à un tel réseau et de pouvoir profiter de l’agilité de l’espace. Les bureaux auxquels nous avons accédé à chacune des étapes de notre développement étaient parfaitement définis par rapport à nos contraintes et en prime, le recrutement n’est pas trop compliqué du fait de l’environnement qui est agréable et convivial. »

En 2019, le fondateur de Niryo suit à EuraTechnologies la formation d’excellence Stanford : « Cette formation nous a permis de bien définir les ambitions que nous portions pour notre entreprise, de la structurer et de préparer notre discours pour la levée de fonds. Cela nous a fait considérablement mûrir en 2020 et nous avons réussi à clôturer cette levée à 3 millions d’euros ».

En 2021, Niryo a pour ambition de doubler ses effectifs, son chiffre d’affaires et de recruter une quinzaine de profils (ingénieurs, développeurs, un.e responsable administratif et financier, des profils spécialisés en industrie logicielle et en projet industriel ainsi qu’une équipe commerciale à Orléans).

 

Lire davantage : La startup Niryo démocratise l’usage des robots

En savoir plus sur le programme SCALE : Postulez




Oct. 14th : FutureProof Summit

Startups join forces to hack our continent 💪

🚀 Come to innovate, share ideas, co-create and scale-up your business!
FutureProof Summit brings together startup founders, corporate C-levels, public decision-makers, investors and world-class researchers.