Les derniers articles - Startups - Vidéos

GreenTech : quelles tendances peut-on observer dans l’écosystème d’EuraTech ?

28 avril 2022

#greentech #startups #sustainability #netzero

EuraTech

On ne les présente plus ! Elles sont les super stars de la transition énergétique et environnementale qui s’accélère ces derniers mois.
Mais concrètement quelles sont les tendances de fond des greentechs et climatetechs ? Et surtout, quelles sont les pépites de l’écosystème d’EuraTechnologies ?

 

Tendance 1 : le réemploi des batteries pour une mobilité propre jusqu’au bout

▶️ Swoop Energy founder, Yann Cousin

La voiture électrique a 10 ans. Pile la durée moyenne de vie d’une batterie. Composées de métaux rares (cobalt, nickel, manganèse, lithium, etc.) dont l’extraction nécessite de grande quantité d’énergie et qui viendront à manquer dans les prochaines années, les batteries des voitures électriques en fin de vie suscitent l’intérêt et une filière de réemploi dédiée se structure.

Précurseur en la matière, Swoop Energy, startup roubaisienne, réalise d’une pierre deux coups : réemployer des batteries envoyées en recyclage alors qu’elles disposent encore au minimum de 70% de capacité ET créer une solution pour alimenter les équipements électriques de sites isolés du réseau en énergies propres. Une offre alternative qui n’existait pas jusqu’à présent et créé sans ressources employées un nouveau marché.

 

Tendance 2 : L’investissement durable pour épargner nos forêts

▶️ Symbiose Management founder, Marwen Nefati

Au titre des actions individuelles pour adopter un mode de vie plus vertueux, faire le choix d’une banque responsable figure en tête de liste. Selon Oxfam, l’argent qui dort sur les comptes d’épargne représente le 1er poste d’émissions de CO2 au niveau individuel. En cause : l’usage que font les banques des fonds pour investir dans des projets très émetteurs de CO2.

Pour préserver la forêt française et soutenir l’action de puits de carbone naturel que représente la biomasse d’origine forestière, Symbiose Management, qui a rejoint en mars dernier le parcours d’incubation d’EuraTechnologies, développe un véhicule d’investissement accessible qui permet d’investir dans la plantation de jeunes arbres en France et d’obtenir un rendement via l’accroissement naturel de l’arbre, à travers la valeur marchande du bois nouvellement formé.

 

Tendance 3 : le reconditionné en hyper local

▶️ Tomorrow Tech founder, Romain Deffrenne

Il y a une vie après la vie. Pour nos smartphones en tout cas. Selon l’ADEME, l’agence de la transition écologique, près de 50 millions de téléphones dormiraient bien au chaud au fond de nos tiroirs. Pourtant, 2/3 d’entre eux fonctionnent encore. Dans le même temps, l’impact environnemental lié à la fabrication des smartphones fait grincer des dents : on estime à environ 120 kg de CO2 les émissions de CO2 émises pour fabriquer un smartphone.

Une fois le constat posé, quelles solutions ? C’est au détour d’un café qu’on découvre souvent la startup roubaisienne Tomorrow Tech. L’idée est simple : installer des bornes de collecte connectées directement au sein des espaces communs des entreprises pour rendre accessibles les services de location et de réparation à tous. Pensé autour des utilisateurs, qui manquent de temps pour réemployer ou faire réparer rapidement leur mobile, Tomorrow Tech favorise l’hyper-local.

 

Tendance 4 : la batterie universelle pour plus d’efficacité

▶️ Otonohm founder, Christophe Piquemal

Le secteur des batteries électriques est stratégique pour l’Europe. Pour atteindre la neutralité carbone à échéance 2050, l’électrification du secteur des transports et l’intégration des énergies renouvelables au mix énergétique constituent deux axes de développement d’envergure. Pour engager leur transition, les secteurs de la mobilité et de la construction recourent donc de plus en plus aux technologies des batteries.

Des enjeux multi-usages qu’Otonohm, start-up lilloise, a parfaitement anticipés. S’appuyant sur une technologie de rupture qui permet d’alimenter n’importe quel type d’appareil (de 5 à 400 volts) sans utiliser de transformateur, d’onduleur ou de convertisseur, le premier démonstrateur de cette technologie brevetée prend la forme d’une bonbonne facilement transportable. Sa batterie se charge à n’importe quelle source sans chargeur et distribue n’importe quel courant ou tension directement, ce qui favorise les usages divers et limite la perte d’énergie en diminuant l’impact carbone de 30 à 40% de chaque KWh restitué et offre une durée de vie 30% supérieure aux batteries classiques. Une énergie délivrée de façon plus efficace donc, qui soutient à sa manière le tout électrique.

 

Tendance 5 : la consommation, certes, mais en pleine conscience de son impact

▶️  Frugall founder, David Dhondt

On ne peut pas améliorer ce qui n’est pas mesuré. Ce constat simple sous-tend le développement récent des outils et méthodes de mesure et d’amélioration de l’empreinte environnementale.

Et c’est un constat partagé par Frugall, qui propose une solution B to B dédiée sur l’offre produits non alimentaire. Au travers de leur solution SaaS, Frugall mesure pour ses clients le score d’impact pour chaque produit. Au travers d’une démarche ACV (en s’appuyant sur la composition des produits qu’elle relaye, leur moyen de production, leurs utilisations, leurs distributions…), Frugall Score permet de faire comprendre au client les produits les plus vertueux pour la planète et cerise sur le gâteau, l’algorithme de ce tiers de confiance permet de mesurer l’impact à un côut vraiment accessible.

Frugall propose également à ses clients de mieux concevoir leurs produits en intégrant l’impact au cours des appels d’offre.

 




The application to join EuraTech's fall batch of talented entrepreneurs is now open!

Our incubation and acceleration programs await you, with an entire ecosystem of like-minded founders, mentors, and investors who help you turn your entrepreneurship dream into reality! 🚀