Publié le 16/07/2018 dans Entrepreneuriat, Startups

VIDEOS : les conférences des speakers de l’EuraTech’Day

speakers startup incubateur innovation intelligence artificielle euratechnologies euratechday 2018

 

Pour l’EuraTech’Day Summer, des speakers de renom nous ont fait l’honneur de leur présence. Les participants à l’événement startups et entrepreneneuriat étaient nombreux à assister à leurs conférences dans l’auditorium d’EuraTechnologies. Intelligence artificielle, ressources humaines, entrepreneuriat, exit… Les vidéos des interventions.

 

Alexandre Pachulski, fondateur de TalentSoft: « De la singularité technologique à la singularité humaine »

◾ »Même les entreprises commencent à comprendre que l’argent pour l’argent n’a plus de sens. Elles s’interrogent à présent sur leur impact sociétal »

◾ »L’intelligence artificielle doit créer de nouvelles connaissances pour quitter des comportements déterministes »

◾ »Demandez-vous quel est votre Ikigai. L’Ikigai c’est l’endroit de nos rêves »

◾ »Il faut partager le leadership pour résoudre des problèmes de plus en plus complexes. Les entreprises ne seront compétitives et innovantes que si elles tirent profit de la singularité humaine »

◾ »L’IA ne m’intéresse pas tant que nous ne savons pas ce que nous voulons en faire »

◾ »Le lead du manager qui sait et qui va faire exécuter les autres marchait il y a 100 ans mais plus maintenant. On a besoin de tous »

 

 

Dr Laurent Alexandre, confondateur de Doctissimo et entrepreneur (DNAVision): « IA et travail, les 6 scénarii »

◾ »Nous sommes 5 milliards à travailler gratuitement pour nourrir les IA qui vont nous remplacer »

◾ »A l’horizon, 2035, on manquera d’environ 85 millions d’employés ultra qualifiés »

◾ »Je ne crois pas à la fin du travail face aux progrès de l’IA »

◾ »Il faut inventer une méthode capable de faire monter les enfants non doués sur l’échelle cognitive »

◾ » On a deux métiers. Celui pour lequel on est payé et puis celui d’alimenter 5h par jour l’IA qui va nous bouffer »◾ »Non, on ne transformera pas les 8 millions de chauffeurs livreurs en data scientists avec un stage de 2 semaines à EuraTechnologies »

 

Exit or not exit ? – Charles Christory, CEO & fondateur d’Adictiz, Gonzague Lefebvre Co-founder CleverConnect (MeteoJob, VisioTalent); Christophe Triquet CEO & Founder MeilleureAssurance.com

 

◾ »On ne crée pas une boîte pour la revendre. Ce n’est pas la première étape quand on a envie d’entreprendre » (Charles Christory)

◾ »Au même titre qu’une levée de fonds ou qu’un nouveau partenaire que l’on rencontre, c’est comment on va pouvoir pousser notre ambition, notre motivation, notre vision un peu plus loin » (Charles Christory)

◾ »Une société en France a trois modes de financement : l’autofinancement, mais difficilement accessibles pur des startups dans le numérique (…); la levée de fonds dont on parle beaucoup (…) et il y a en un troisième, font on parle moins et qui est mois courant, et que l’on a décidé d’explorer : la fusion. (…) En tant qu’entrepreneur, il y a différentes voies de développement.  » (Gonzague Lefebvre)

◾ »Quand on rapproche deux entreprises, on rapproche aussi deux technologies, l’accès à différents clients (…). Cela va nous permettre de les accompagner sur l’ensemble des enjeux du processus de recrutement. » (Gonzague Lefebvre)

◾ »On voulait lever de l’argent pour faire de la communication et créer une marque. Et avoir une autre stature par rapport à nos clients qui nous voyaient comme la petite startup lilloise face à des concurrents qui étaient des grands groupes anglo-saxons. » (Christophe Triquet)

◾ »C’est un projet commun : on repart dans une autre forme d’entreprise (…) La boite est au contrôle des managers (…). Il faut mettre en place une culture ‘groupe’ là où l’on avait une culture startup » (Christophe Triquet)

 

 

 

Et aussi :
>Le résumé de la journée EuraTech’Day Summer 2018

>L’album photo de la journée

>L’édito de Raouti Chehih

>Vidéo : EuraTech’Day, une journée innovation et entrepreneuriat

>Data, Hardware, Retail: les entrepreneurs témoignent de leur expérience au sein de l’incubateur et accélérateur de startups EuraTechnologies