Marketing / communication

Les métiers du marketing digital sont tous les métiers qui s’articulent sur les méthodes de promotion en ligne d’une marque, d’une entreprise, d’un produit. Plus que de la publicité numérique, le marketing digital s’inscrit dans la phase de “go-to-market” d’une enseigne, soit de sa mise sur le marché sur Internet. De nombreux métiers en découlent : responsable de marketing digital, responsable de la stratégie digitale, traffic manager (responsable du reporting des audiences d’un site), responsable marketing relationnel / CRM (fidélisation client), chef de produit web ou mobile, brand manager (responsable de la marque), content manager (responsable du contenu en ligne, de la ligne éditoriale d’un site et de la veille) ainsi que tous les métiers liés aux réseaux sociaux et à leur stratégie associée (community manager, social media manager) et du référencement naturel et payant (SEO/SEM).

Parmi les métiers les plus innovants et en plein essor du secteur du marketing digital figurent les métiers liés à l’exploitation des données : le data scientist réfléchit aux jeux de données les plus pertinents à utiliser et aux cas d’usage intéressants pour déclencher des ventes et obtenir un retour sur investissement. Le data analyst traite ces informations et en relève des statistiques et de l’information utile pour mieux connaître le profil des clients.  

Le responsable marketing a quant à lui un profil avec un champ d’action large, puisqu’il pilote la stratégie marketing globale en ligne ou mobile (ou les deux). Il doit maîtriser l’éventail des outils digitaux nécessaires à l’exercice de son métier (référencement SEO/SEM, pilotage de projet web/mobile, pilotage des contenus, publicité payante en ligne, stratégie social media, tracking et reporting des audiences, affiliation, stratégie inbound marketing…). Du côté des compétences, il faut à la fois maîtriser les nouvelles technologies du marketing, les mathématiques et l’informatique mais également être à la page des tendances et de la logique éditoriale des réseaux sociaux et de leurs exigences respectives. En somme, le responsable marketing est la personne la plus à même de comprendre la logique d’achat des clients, leur profil et de transmettre ces informations aux autres cellules métier de l’entreprise (développeurs, infographistes, commerciaux, …) et de leur passer commande pour qu’ils affinent les stratégies de vente en ligne. 

 

Un secteur en évolution permanente  

Le marketing digital est un domaine professionnel qui comprend de nombreux métiers de la transformation numérique. C’est un secteur en plein évolution qui recrute beaucoup de jeunes talents parmi les générations les plus connectées, à l’affût des tendances du web et du mobile mais aussi des profils plus seniors qui connaissent la logique globale de la promotion d’une marque en ligne et les exigences du passage au tout numérique. Parmi les nouvelles disciplines du marketing, l’inbound marketing et la data science viennent apporter de l’intelligence au marketing digital. L’inbound marketing comprend les pratiques de marketing automation, lead nurturing et le content management. On parle d’inbound marketing à propos des techniques de “soft selling”, à la différence du hard selling et de l’outbound marketing. Dans un cas, l’approche commerciale est subtile, les contenus proposés sont intéressants pour la cible de clientèle qui va naturellement alimenter le trafic d’un site internet ou d’une application mobile grâce à un parcours client destiné à conserver l’attention le plus longtemps possible jusqu’à générer un acte d’achat. Dans l’autre, les publicités sont intrusives et non ciblées. Le marketing automation est une façon d’automatiser les parcours de vente. Par email, sur les réseaux sociaux, par exemple, grâce à une stratégie de contenu. L’un des exemples les plus fréquents est la souscription à une newsletter qui donne accès à des contenus gratuits reçus régulièrement dans sa boîte e-mail et qui permettent de garder le contact avec le client sans le solliciter financièrement ou en lui suggérant des pistes d’achat. Le lead nurturing est une pratique marketing qui consiste en “l’élevage de prospects”. Il s’agit de poursuivre la relation commerciale avec eux au long cours et de leur fournir des éléments pertinents tout au long de leur réflexion jusqu’à l’acte d’achat, ultérieur. Cela comprend la fourniture de livres blancs, de newsletters, l’invitation à des événements…  

Les startups technologiques recrutent des spécialistes en marketing digital à divers stades de leur croissance mais le produit doit être en voie de commercialisation pour être sujet à la mise en place d’une campagne marketing. Travailler dans une startup technologique est une garantie de travailler à la pointe de l’innovation. Pour s’y épanouir, il faut faire preuve de créativité pour trouver des leviers d’acquisition efficaces, savoir s’adapter à toute situation, être polyvalent et avoir une forte culture du numérique. Une bonne connaissance des réseaux sociaux publics et professionnels est incontournable dans ce métier.  

 

Les formations au marketing digital  

Pour exercer une profession dans le marketing digital, plusieurs parcours sont valables, à commencer par le passage par une école de commerce, suivie d’une spécialisation au marketing digital. Il existe également des diplômes universitaires, dont un master spécialisé en sciences de gestion et des formations courtes (BTS, DUT) ainsi que des licences professionnelles et écoles accessibles juste après le baccalauréat. Côté BTS, on peut envisager un BTS de commerce international, un BTS de négociation et relation-client ou encore un BTS management des unités commerciales. Ces trois formations comprennent des modules de marketing, aussi appelé en français “mercatique”. Partie DUT, le DUT techniques de commercialisation permet d’effectuer 130 heures de mercatique dès la première année. Les études à l’étranger sont également très intéressantes pour les personnes qui veulent exercer un métier dans le marketing digital dans des entreprises technologiques qui ont prévu ou qui se sont déjà internationalisées. Dans ce cas, la pratique de l’anglais est requise au minimum.   

Il existe des licences professionnelles qui préparent aux métiers du marketing comme la licence techniques de l’information, marketing et commerce sur Internet, commerce et spécialités marketing, licences e-business et métiers des téléservices. Ces formations sont réparties sur tout le territoire français. Concernant les écoles privées, il faut se renseigner sur la validité des diplômes et leur reconnaissance par le milieu. A prendre en compte, ces écoles ont un coût non négligeable, mais qui sera moindre par rapport à une grande école de commerce. 

LA FABRIQUE : 7 startups e-commerce s'exposent chez MacArthurGlen à Roubaix