Stanford 2019 : 37 participants entrepreneurs et grands groupes formés aux best practices de la Silicon Valley

stanford lille entrepreneurship program

En collaboration avec le Stanford Center for Professional Development, EuraTechnlogies emmène chaque année des entrepreneurs et responsables marketing et innovation pour se former aux best practices de la Silicon Valley. Mieux monétiser leur innovation, apprendre à utiliser les outils des entrepreneurs à succès, accélérer leur croissance… Ce sont les objectifs du Stanford-Lille Entrepreneuship Program. Retour sur la session 2019.

 

Chaque année EuraTechnologies emmène une quarantaine d’entrepreneurs, responsables marketing, directeur d’innovation d’entreprises et grands groupes pour une immersion au sein du campus de Stanford. Avec le Stanford-Lille Entrepreneurship Program, les participants apprennent les best practices de chefs d’entreprise de la Silicon Valley.

Cette année, la promotion a passé une semaine, en septembre 2019, au sein du Stanford Center for Professional Development, situé sur le campus de la prestigieuse université de Stanford, en Californie; après une journée de préparation au sein du campus de l’Edhec Business School, à Roubaix.

« C’est une invitation à réfléchir au business plus ambitieusement » explique Cédric Tumminello, COO et cofondateur d’Yper. « On est chacun dans notre quotidien avec ses clients déjà signés. Là, on réfléchit différemment à notre business plan. On voit plus grand. »

Cette première semaine de formation a permis aux 37 participants de bénéficier des interventions, coachings et mentorat de professeurs de renommée ainsi que de l’éclairage d’entrepreneurs à succès dans la tech américaine. Les talks et keynotes ont balayé les grandes problématiques business pour un entrepreneur : innover continuellement, aller sur de nouveaux marchés, améliorer l’exécution de son produit ou service, penser global pour se développer à l’international.

Ces enseignements théoriques sont suivis d’ateliers et de cas pratiques au cours desquels les entrepreneurs et entrepreneurs doivent trouver une solution à un problème. Et doivent réaliser un prototype de leur solution par exemple.

« Le décalage horaire – 3 heures en commun seulement par jour avec la France – fait qu’on n’est pas distrait par l’opérationnel de son entreprise. On ne peut que se concentrer sur la formation ! » ajoute Simon Vancopennolle.

 

Be fit, be focus, be ready

Cette session 2019 comptait plus de vingt startups et entreprises d’EuraTechnologies ainsi que des professionnels de grandes entreprises aux profils variés : responsables marketing, directeur de l’innovation…

formation stanford lille euratechnologies 2019« Cette formation très inspirante et enrichissante m’a permis de prendre du recul. J’attendais d’ailleurs d’élargir mes perspectives en tant que dirigeant de startup » raconte Simon Vancoppenolle, CEO StockLear (BoostYourBrand). « L’expression que je retiens est Be fit, be focus, be ready. La première semaine, les intervenants comme des grands entrepreneurs de la Silicon Valley, donnent les outils pour structurer sa stratégie d’entreprise et d’innovation. Ils partagent de nombreuses anecdotes qui illustrent les concepts évoqués. »

Chaque participant est mentoré par un professeur ou entrepreneur qui le challenge et lui donne des livrables à produire. « Nous avons eu des coachings quotidien avec eux. Ils nous ont accompagné aussi pour nous améliorer en vue de notre premier pitch en fin de semaine » continue Simon Vancoppenolle.

« Le mentorat et les keynotes des entrepreneurs sont des discours puissants. Ils répètent leur concepts et les mettent en situation grâce à leur expérience et leurs exemples précis. Cela donne du poids ! J’ai pu mettre en place certains enseignements directement sur mon projet. C’est une application directe des méthodos ! » ajoute Cédric Tumminello.

 

Réaliser un pitch efficace

Convaincre un VC ou investisseur, réaliser un pitch efficace et adapté en fonction du public cible… Ces deux points sont parmi les grands enseignements du programme de formation.

Cédric Tumminello retient notamment les ateliers pour pitcher face à un VC ou Venture Capital. « Quand on rencontre des investisseurs, on ne sait pas toujours comment ils réfléchissent. Un VC est venu nous expliquer son fonctionnement, les différents critères de choix d’investissement et pourquoi ils misent sur des marchés qui font x 10. »

Les participants ont réappris à réaliser leur pitch, en s’adaptant à leur public car « raconter notre histoire, pourquoi on en est arrivé là cela ne fait plaisir qu’à toi. Cela n’intéresse pas le VC! » résume Cédric Tumminello.

Le cofondateur d’Yper garde en mémoire la méthode différente des entrepreneurs américains de réaliser et présenter leur business model : « C’est un document qui donne une vision très analytique, au premier coup d’oeil. D’ailleurs, pour le pitch final, nous avons travaillé jusqu’à la partie financière en présentant des indicateurs clés du business plan. Je trouve plus clair le résultat global de présentation avec : coût d’une vente, coût marketing, coût d’exploitation. »

 

Affiner sa stratégie d’entreprise, innover…

La deuxième semaine de la formation, en novembre 2019, s’est déroulée à Lille au sein du campus d’EuraTechnologies Lille avec des sessions de coaching, de préparation du pitch final et des interventions d’experts.

« Ce deuxième temps permet d’avoir des premiers résultats sur les première itérations mises en place à la suite des interventions des coachs et témoignages présentés la première semaine, en Californie » commente Simon Vancoppenolle.

L’objectif de chaque participant est de réaliser son pitch final qui clôt les deux semaines de formation. « Préparer et réaliser ce pitch m’a permis de réfléchir à la vision d’entreprise, à la vision derrière le produit. C’est un pitch complet avec la stratégie financière, marketing et de go to market » détaille Cédric Tumminello.

A l’issue de cette formation, toute la promotion s’est réunie à Lille pour la soirée de remise des diplômes, en novembre 2019.

Simon Vancopenolle conclut : « Le risque pour un entrepreneur est d’être dans l’opérationnel à full time. Grâce à ce programme, j’ai pris de la hauteur et j’ai remis mes objectifs et ma stratégie en perspective. Cela donne du sens. »

stanford lille entrepreneurship program 2019

CEO, COO, Directeur Marketing, Responsable innovation en startup ou en grand groupe… Postulez à la nouvelle session du Stanford-Lille Innovation and Entrepreneurship Program en 2020 !

Candidature ici

Actualités reliées

8e édition du Stanford-Lille Innovation & Entrepreneurship program

Publié le 28/10/2019 dans Entrepreneuriat, Innovation, International

CEO, COO, Directeur Marketing, Responsable innovation en startup ou grand groupe… Formez-vous aux best practices des entrepreneurs de la Silicon Valley, avec gros focus sur les business models en matière d' innovation !

Lire