Publié le 06/09/2018 dans Accélération

Solution RH : eLamp la startup qui monte, qui monte…

elamp startup acceleration

 

Depuis presque trois ans, la startup eLamp a entamé sa phase de commercialisation de sa solution d’identification des compétences (skill data) en entreprise. Elle vient de signer deux contrats d’envergure avec Bouygues Construction et Eurotunnel. Le président d’eLamp Olivier Rohou raconte les différentes étapes franchies préalablement à la mise sur le marché de leur innovation.

 

« Notre phase commerciale a démarré assez tôt en réalité, en octobre 2015 » explique Olivier Rohou, co-fondateur et président de eLamp. « Notre premier produit était destiné au grand public, mais désormais depuis mi-2016, nous avons pivoté sur le secteur professionnel avec un nouveau produit pour les systèmes d’information de gestion des ressources humaines en entreprise, SIRH ».

La startup eLamp a connu toutes les étapes clés de la vie d’une jeune pousse. Née dans l’esprit de trois amis ingénieurs lors de leurs études à l’école des Mines de Douai, elle devient plus concrète lorsque leur projet est retenu pour intégrer l’incubateur Start à EuraTechnologies fin 2014. Olivier Rohou, Florian Bojda et Jean-Baptiste Noachovitch sont accompagnés pour le développement de leur innovation : une plateforme de mise en relation de particuliers centrée sur leurs compétences personnelles et professionnelles.

« Nous avons fait la bascule vers un service destiné aux professionnels il y a maintenant un peu plus d’un an. Dès la création de notre société en octobre 2015, nous avons cherché à signer des contrats, d’abord pour vendre la solution aux particuliers » explique son président.

« Nous nous sommes rendu compte que la compétence est la matière première de l’entreprise. Si elle ne connait les compétences de ses collaborateurs, l’entreprise ne fonctionne pas correctement. »

Deux contrats avec engagement ferme sur trois ans

En juin 2018, le gong d’EuraTechnologies a résonné quatre fois dans l’atrium du bâtiment. Chaque coup symbolisant une valeur de 100 000 euros de contrats pour la jeune start-up. En valeur cumulée, ces deux clients représentent ainsi une valeur totale de +400k€.

« Nous sommes en relation avec Bouygues Construction depuis un an. Notre collaboration a commencé par un pilote de solution sur 6 mois pour 400 collaborateurs. Cela nous a permis de leur confirmer que notre outil fonctionne sur cette masse salariale ».

Le contrat qu’eLamp vient de conclure avec le groupe français de BTP concerne à terme 5000 collaborateurs.

Le deuxième contrat signé le même mois est avec le groupe Eurotunnel pour un déploiement sur 2000 salariés, avec également un engagement ferme de trois ans.

« Notre notoriété nous a permis de signer tout de suite un contrat cadre avec Eurotunnel sans passer par la phase pilote » ajoute Olivier Rohou.

Une solution technologique de repérage des compétences

La proposition innovante de la startup provient d’un constat simple : actuellement, les entreprises ne connaissent pas la totalité des compétences de chacun de leur collaborateur. Ces compétences ou skill data en anglais, ne sont parfois connues que de manière non digitalisée. « Elles sont dans la tête des managers » précise le startupper.

« eLamp se branche à toutes les sources, dans l’entreprise, qui génèrent des informations sur ses collaborateurs. Cela peut être les projets et les formations réalisées, le nombre de fois que la personne a aidé un collègue à travers un chat ou des messages sur les réseaux sociaux internes ou encore les compétences décelées lors de son recrutement. »

La solution de la startup constitue un ensemble de données utilisables par la société. « eLamp devient le processeur de leur skill data : chaque donnée permet ainsi de caractériser un individu dans un but de compétences, de certification, d’homologation, de linguistique et d’expérience. »

L’identification très fine du panel de compétences d’un collaborateur facilite la gestion des ressources humaines pour former une équipe, chercher l’expert adéquat pour un dossier ou encore recruter pour un nouveau projet ou filiale.

« Le cœur de notre technologie est la capacité de comprendre toutes ces datas à partir de sources très variées et de traduire cette masse de data dans un langage commun. » Le software génère des tableaux de bord avec des graphiques personnalisables pour l’usage efficace de son utilisateur.

skills data competence professionnelles startup elamp acceleration lille euratechnologies

Signer avec des grands comptes

La proposition technologique de la startup a convaincu depuis longtemps des sociétés de renom. Signer un contrat avec un grand compte demeure une belle réussite pour une startup : elle réussit ainsi la mise sur le marché de son produit ou service. Aujourd’hui, ce n’est pas un seul mais plusieurs grands comptes qu’eLamp a concrétisé.

« Notre portefeuille client est multi-sectoriel  : Décathlon, Immochan, Thalès, la Mairie de Paris, plusieurs cabinets de conseils» détaille le président de la jeune pousse. «Et nous avons une vingtaine de pilotes en cours avec d’autres sociétés. »

La solution de la startup s’adapte ainsi à un volume d’activité important. Pour Bouygues Construction, eLamp devient l’outil officiel de déclaration de compétences. « Par exemple, pour un chantier à une date précise, nous pouvons maintenant proposer la constitution d’une équipe en fonction des métiers, des talents requis et de la disponibilité des personnes. Notre solution permet d’éviter le sur-staffing ».

Eurotunnel, elle, va utiliser le logiciel pour la gestion des habilitations de ses collaborateurs. « A chaque fois qu’un collaborateur voit son habilitation expirée, par exemple si un conducteur de train n’a pas conduit depuis un certain temps, l’outil prévient le gestionnaire de compétence afin de proposer une formation. Nous générons un certificat avec les compétences pour lesquelles la personne possède à date ses habilitations. »

Une startup accélérée à EuraTechnologies

L’histoire d’eLamp est marquée par d’autres belles nouvelles. En 2017, ses fondateurs remportent le 1er PRIX Solution & Start-Up SIRH, toutes catégories confondues ; prix qui récompense les solutions innovantes dans la gestion des ressources humaines. Depuis septembre 2016, son équipe a rejoint les locaux du Village by CA, à EuraTechnologies et le programme d’accélération d’EuraTechnologies en mai 2017.

« Avec l’accélération au sein du programme Scale, nous bénéficions de beaucoup de retours d’expériences d’autres jeunes pousses. Les échanges entre dirigeants sont très nombreux. Je me souviens ainsi d’une discussion passionnante avec Yassin de WayKonect sur la façon de discuter avec un grand groupe » détaille le dirigeant. « Il m’a conseillé des techniques commerciales comme des envois de mail avec le bon texte ou encore des astuces concrètes pour rédiger des clauses de contrat. »

La proximité physique au sein des bâtiments du campus EuraTechnologies multiplie les possibilités de rencontres et d’échanges. « C’est une sorte de famille qui fait la même chose que toi et qui est dans la même galère. »

L’équipe de l’accélérateur Scale organise aussi des événements pour renforcer le réseau des entrepreneurs comme des discussions avec des mentors aguerris et inspirants.

La solitude de l’entrepreneur

Avant la commercialisation de son innovation, une startup doit franchir plusieurs paliers. « L’incubation et l’accélération nous ont fixé un cadre et un environnement de gens semblables à nous car cela n’est pas évident de bosser seul chez soi » explique Olivier Rohou.

Pour un entrepreneur, expliquer ses démarches et sa vision à ses proches n’est pas forcément porteur. Ils ne comprennent pas forcément les écueils de l’entrepreneuriat” détaille Olivier Rohou.

« La première chose à résoudre est la solitude de l’entrepreneur face aux décisions à prendre toute la journée. Sans entourage qui comprend, il va se retrouver vite découragé. C’est pour cela que la plus grande force d’EuraTechnologies est de ne pas se retrouver seul mais entouré de gens qui vous comprennent et vous soutiennent dans l’aventure entrepreneuriale. »

elamp startup acceleration euratechnologies lilleVers leur première levée de fonds 

L’accélérateur Scale aiguille également les entrepreneurs pour leur levée de fonds, objectif de eLamp pour début 2019, avec un chiffre visé de +1 million d’euros. La société compte 10 salariés à Lille et à Paris et ambitionne d’atteindre le million d’euros de chiffre d’affaires de contrats annuels récurrents à la fin de l’année. Depuis deux ans, la startup a ainsi vendu sa solution pro à une trentaine de clients comme entre autres Voyage SNCF, Eiffage, Edf Optimal Solution.

« Notre ancienneté rassure nos clients et nos partenaires potentiels. Ils investissent tant sur l’équipe que sur le produit : chez eLamp nous sommes toujours une équipe hyper soudée avec une bonne ambiance ! » conclut Olivier Rohou.

>>> + d’infos sur eLamp

>>>  + d’infos sur le programme d’accélération Scale by euratech

Entreprises concernées