Publié le 01/09/2018 dans Soft Landing

Soft landing : le cas d’eAutoIn, startup coréenne

Yongsun Na eautoin startup coree sud

Le programme de soft landing d’EuraTechnologies “Short Term Acceleration Program” permet aux startups étrangères d’être conseillées et mises en relation avec les acteurs clés en France et plus largement en Europe. La startup coréenne eAutoIn a fait le voyage depuis Daegu dans l’objectif de conquérir le marché européen. Yongsun Na, son CEO et fondateur, a passé dix jours en France onboardée avec les startups managers d’EuraTechnologies.

Comprendre le marché français et trouver des opportunités business : ce sont les objectifs de Yongsun Na, CEO de eAutoIn, pendant son séjour de dix jours à Lille.

Née en 2016 à Daegu en Corée du Sud, sa jeune entreprise eAutoIn est une marketplace pour les professionnels du secteur automobile. « Je viens rencontrer des interlocuteurs du marché automobile européen. Aujourd’hui, nous avons besoin de savoir comment attirer ces acteurs et notamment français sur notre plateforme. »

Un développement à l’international

Après un voyage en Inde et en Grande-Bretagne au printemps, le PDG s’est arrêté à Lille et plus précisément à EuraTechnologies. La région Hauts-de-France, qui représente la première région automobile de France, compte sept sites automobiles, trois constructeurs mondiaux et plus de 500 équipementiers.

eAutoIn a le regard tourné vers l’international. « Notre stratégie est d’être présent sur le marché mondial de l’automobile. Pour cela, nous devons attirer de nouveaux fournisseurs et de nouveaux clients. Ce programme d’accélération rapide me permet de comprendre les spécificités de ce marché. Il me donne l’opportunité aussi d’être mis en relation avec des investisseurs » poursuit le dirigeant.

La recherche de partenaires s’avère une étape difficile pour une société dont les entrepreneurs ne maîtrisent pas la culture et la connaissance de la concurrence. « EuraTechnologies m’aide dans la définition de l’offre marketing à destination des Européens ». Le dirigeant compte ainsi trouver de nouveaux investisseurs pour s’implanter sur le marché européen.

Une accélération rapide pour startup étrangère

Le programme de softlanding d’EuraTechnologies est pensé pour répondre aux questionnements des entrepreneurs étrangers qui souhaitent pénétrer le marché français et/ou européen. Le hub numérique EuraTechnologies accompagne ces startuppers en quête de mentorat et de mises en relation avec des acteurs business.

Le programme est construit autour de workshops, de mises en relation avec des entreprises et entrepreneurs clés et des échanges avec des startups de l’écosystème EuraTechnologies. En dix jours, ils nouent des contacts rapides et intéressants sur le marché français et européen dans leur secteur économique.

Pour Yongsun Na, il est vital d’être un acteur mondialisé. Le secteur automobile, en pleine transition avec des constructeurs devenus des assembleurs, connaît une multiplication de ses interlocuteurs.

« EuraTechnologies nous permet d’identifier les acteurs clés sur le marché européen. Je compte m’appuyer sur leurs conseils et leur réseau pour construire des relations commerciales sur la zone. »

10 ans d’expérience dans l’automobile

L’entrepreneur, diplômé de l’Université de Yeungnam à Daegu, a travaillé onze ans dans l’industrie automobile en tant qu’acheteur. En 2013, il fonde une première société baptisée Korea Automotive News. Sur la plateforme, les équipementiers automobiles de Corée du Sud trouvent un annuaire professionnel, des informations sur les pièces automobiles et échangent.

« L’idée d’eAutoIn m’est venue ensuite. Les constructeurs automobiles sont en relation avec des dizaines de sous-traitants. Les assembleurs comme les équipementiers ont besoin d’une plateforme de mise en relation avec la possibilité de recevoir des échantillons de matériel et de commander des pièces. »

Sa deuxième entreprise a été pensée pour l’international. « L’Europe est une zone prioritaire dans notre plan de développement. Nous voulons y ouvrir un bureau dans une optique de soft landing. »

eAutoIn, déjà implantée sur le marché chinois avec un bureau à Shanghai, regarde également vers l’Inde et l’Amérique du Nord.

« J’espère revenir prochainement en France et notamment à Lille ! » conclut-il.

Pour toute question liée au programme de SoftLanding d’EuraTechnologies, vous pouvez contacter Clémence Chiquet : cchiquet@euratechnologies.com