Publié le 08/09/2017 dans Accélération, Entrepreneuriat, Startups

Pumpkin rachetée par le Crédit Mutuel Arkéa devient une néobanque.

CMA-PUMPKIN

Le Crédit Mutuel Arkéa a officialisé la prise de participation de 80% du capital de Pumpkin, startup incubée puis accélérée à EuraTechnologies. Pumpkin édite une application mobile qui permet de transférer de l’argent entre particuliers.

Les trois cofondateurs, Hugo Salé de Chou, Constantin Wolfrom et Victor Lenel, restent actionnaires et garderont « une totale autonomie dans la conduite des activités », précise la banque. Cette dernière va investir 15 millions d’euros sur trois ans pour faire de Pumpkin une « néobanque mobile en Europe » à destination des 16-35 ans. Lancée en 2014, Pumpkin revendique plus de 250 000 utilisateurs. L’application gère plus de cinq millions d’euros de transactions par mois.

euratechnologies - pumpkin co-fondateurs

Pour Hugo Salé de Chou, Co-fondateur de Pumpkin, ce rachat est une formidable opportunité pour booster le développement et la croissance de sa startup.

 « Pumpkin a démarré il y a presque 3 ans dans l’incubateur d’EuraTechnologies avec l’ambition de simplifier et démocratiser le paiement entre particuliers. A l’occasion de notre 3e levée de fonds, nous nous sommes rapprochés de CMA (Crédit Mutuel Arkéa) qui a racheté 80% de la société en réinvestissant 15M€ pour accélérer notre développement. Le P2P reste notre focus et nous travaillons en parallèle sur une offre de compte courant mobile pour répondre encore mieux aux besoins de notre communauté. 27 personnes travaillent actuellement chez Pumpkin et l’équipe continue de s’agrandir. Nous recherchons en priorité des développeurs et product managers. »

« Cette exit est une très bonne nouvelle, elle récompense en mettant en lumière l’engagement quotidien de notre équipe d’accompagnement au service des entrepreneurs et des startups de notre territoire. Toutefois il faut avant tout saluer la grande qualité du travail et le talent des équipes de Pumpkin qui sont d’excellents ambassadeurs pour notre écosystème. » Raouti Chehih, Directeur Général d’EuraTechnologies.

Entreprises concernées