Prêt pour la création d’entreprise

Au lancement de leurs activités les startups doivent pouvoir trouver des financements pour les accompagner dans la réalisation de leur prototype, leur MVP (Minimum variable product) ainsi que les premières étapes  de leur développement.

Les créateurs d’entreprises innovantes font appel aux banques pour le financement de leur entreprise en passant par le prêt bancaire mais également à des dispositifs d’aide à la création d’entreprises comme des subventions et autres dispositifs d’aide à la création d’entreprise En effet, en démarrage d’activité ou dans le cadre de son développement, toute entreprise nécessite des fonds. La banque reste une solution pour obtenir un financement, en tout ou en partie. Tour d’horizon de ce prêt pour la création d’entreprise.

Le prêt bancaire pour la création d’entreprise : qu’est-ce que c’est ?

Demander un prêt bancaire signifie demander à ce qu’un crédit soit accordé à l’entreprise. L’entrepreneur dispose alors d’une somme d’argent mise à sa disposition pour financer le développement de son entreprise, contre l’engagement de remboursement avec intérêts, sur un plus ou moins long terme, en moyenne 7 à 8 ans.

L’établissement bancaire, comme toute entreprise, cherche à minimiser au maximum sa prise de risque et accroître sa rentabilité. Elle propose à ses clients d’emprunter, après avoir examiné leurs dossiers complets et leur business plan. Le prêt bancaire est une des offres de la banque, avec les moyens de paiement et les produits d’épargne.

Le prêt bancaire permet de financer les efforts de R&D, achat de matériel ou encore des équipements. On distingue généralement deux types de financements : le crédit-bail le prêt classique et  le crédit-bail.

Le prêt classique

Il est nécessaire de disposer d’un apport personnel, la banque ne prenant pas la totalité du risque à sa charge. Cela est d’autant plus vrai depuis les accords dits « Bâle III » de 2010 obligeant les établissements financiers à respecter un ratio de fonds propres par rapport aux différents crédits dans un objectif de consolidation de leur structure.

Dans l’apport personnel, l’appel à un prêt d’honneur peut être intéressant(cf article 2), à condition que le créateur d’entreprise démontre la viabilité de son projet. Obtenir un prêt d’honneur peut avoir un effet de levier afin d’obtenir un financement complémentaire par la banque.

Le crédit-bail

Le crédit-bail (aussi appelée « Leasing ») peut être une alternative intéressante au prêt classique. Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés se tournent vers ce mode de financement pour acquérir des biens mobiliers et immobiliers onéreux : matériel informatique, équipements professionnels, véhicules, bureaux, etc. Dans certains cas de figures, le crédit-bail propose une option d’achat en fin de contrat.

Le principal avantage de crédit-bail reste la possibilité de préserver sa trésorerie et de respecter un budget mensuel. Il est important de préciser que la TVA est récupérable et que le financement peut se faire en totalité par la banque.

Le crédit-bail coûte généralement plus cher qu’un prêt classique, toutefois il offre la possibilité aux entreprises de pouvoir profiter des biens sans en être le propriétaire mais aussi de pouvoir renouveler le matériel plus facilement.

Comment obtenir un crédit pour créer son entreprise ?

Afin d’augmenter les chances d’obtenir un crédit pour la création d’une entreprise, il est nécessaire de bien élaborer son business plan. Les hypothèses visant le besoin en fonds de roulement doivent être réalistes et s’appuyer sur des documents variés, comme des devis et des engagements de commande. La capacité de l’entrepreneur à développer son affaire et la viabilité de l’entreprise sont également primordiaux. La banque doit être rassurée pour consentir un prêt.

Obtenir un prêt pour sa création d’entreprise peut parfois être fastidieux. Cependant, il est possible d’obtenir rapidement une réponse favorable en démontrant le sérieux de l’engagement et la viabilité du projet. Les types de financements que cela soit sous forme de prêts ou de subventions pour la création d’entreprise sont variés et correspondent à des besoins spécifiques.