Patrick Drahi, Président du groupe Altice visite le pôle d’excellence numérique EuraTechnologies

patrick drahi altice startup

Patrick Drahi, Président et Fondateur du groupe Altice est venu découvrir le pôle d’excellence et d’innovation d’EuraTechnologies le 14 mars 2019. Visite de l’écosystème, échange avec des entrepreneurs tech, découverte des ateliers de coding et robotique EuraTechKids, keynote… Patrick Drahi a également livré ses conseils et sa vision de l’entrepreneuriat lors d’une keynote dans l’incubateur d’EuraTechnologies à Lille.

 

Président du groupe de télécoms et médias Altice, Patrick Drahi nous a fait l’honneur de venir découvrir le campus numérique d’EuraTechnologies, ses startups, ses centres de recherche et espaces de formation. Le dirigeant a ainsi visité l’incubateur d’EuraTechnologies Lille, le Learning District espace de formation avec notamment les ateliers pour enfants EuraTechKids, la salle des serveurs informatiques, l’incubateur FinTech – AssurTech – LegalTech – Cybersécurité. Il a également écouté attentivement les pitchs de plusieurs startups.

 

Les grandes phrases de sa keynote

Devant les entrepreneures et entrepreneurs d’EuraTechnologies, Patrick Drahi a livré les moments clés de son parcours de créateur d’entreprise. De sa première société au rachat de sociétés aux Etats-Unis, le Président d’Altice a donné ses conseils pour mener à bien une levée de fonds, racheter des actifs, gérer la croissance et embaucher des collaborateurs. Conseils, difficultés et réussites : il partage son expérience avec les entrepreneurs tech et startups d’EuraTechnologies.

 

En voici quelques extraits :

«Une entreprise c’est fait pour vendre, c’est aussi fait pour gagner de l’argent »

«Si on ne gagne pas d’argent, ce n’est pas grave. Il faut recommencer jusqu’à ce que l’on en gagne.»

«Quand vous levez de l’argent et que vous n’en mettez pas, vous n’avez aucun pouvoir de négociation.»

«Je recrute des gens qui me paraissent sympas. Et intelligents tout de même ! C’est important le côté sympa. Parce que les gens intelligents mais pas sympas, on peut vite s’ennuyer.»

«Mon but est d’accompagner les jeunes. Je les laisse libres. S’ils ont besoin ils me téléphonent pour que je les aide.»

«Il y a des gens qui sont très bien pour une certaine taille d’entreprise mais pas adaptés quand elle devient beaucoup plus grande»

 

 

patrick drahi incubateur euratechnologies accelerateur startups 16Son parcours d’entrepreneur

«L’entrepreneur qui peut avoir un long parcours c’est celui qui a des idées, qui sait gérer les hommes et la finance. La finance c’est important mais cela vient en dernier.»

«J’ai un défaut. Je vois très grand tout de suite.»

«Je suis tout à fait d’accord avec le cycle de compétences de 5 ans. Ce qui fait que dans 5 ans, je ne serai plus compétent du tout !»

«C’est en voyant des choses qui ne fonctionnent pas que l’on a des idées pour les faire fonctionner mieux. Ou c’est par imitation d’une entreprise dans un autre pays.»

«J’ai toujours la vision de voir grand. Je m’ennuie quand cela reste petit et que cela ronronne.»

«Quand j’ai démarré dans le câble, je n’ai pas démarré en rachetant mes concurrents. J’ai démarré à zéro. J’étais le premier salarié.»

 

Financer son entreprise

«La technique financière c’est ce qui fait la différence entre un entrepreneur qui réussit bien et un entrepreneur qui réussit très bien. C’est en s’appuyant sur les besoins financiers d’une entreprise que l’on peut allez beaucoup plus vite.»

«La finance cela ne s’apprend pas. Je n’ai pas fait d’école. Cela s’apprend sur le terrain auprès des banques et des investisseurs, en les rencontrant et en discutant. C’est un outil comme un autre qui est très utile pour accélérer le développement d’une entreprise.»

«Je m’étais donné un objectif simple : il n’y a pas de raison que le jour où tu fais 2 millions de chiffres d’affaires tu ne gagnes pas d’argent.»

 

patrick drahi incubateur euratechnologies accelerateur startups 17Gérer un grand groupe international

«Quand on achète une boite dix fois plus grosse que la sienne, il faut avoir un peu de cran pour y aller.»

«A chaque fois, les managers que je trouvais dans les boites que je rachetais me disaient Patrick, plus c’est gros, plus difficile à manœuvrer. En fait, c’est tout le contraire : plus c’est gros, plus il y a de quoi faire.»

«Ne jamais penser que ses concurrents sont plus bêtes que nous. Toujours penser qu’ils sont plus intelligents que nous de façon à être prêt à tout.»

«Aujourd’hui, je ne regrette rien. J’ai un groupe extraordinaire qui a fait 25 fois sa taille en 4 ans.»

 

Les Gafa, la 5G : une menace ?

«On est déjà prêts ! Notre force n’est pas visible. C’est notre réseau qui est déjà enfoui sous la terre. Nous avons des centaines de milliers de kilomètres de fibres optiques que j’ai commencé à construire dans les années 1990.»

«Si demain je ne suis plus là, cela ne change rien. Mes centaines de milliers de kilomètres de fibres optiques seront toujours là !»

 

La visite en images

Je m’inscris à la newsletter

Stay tuned ! Innovations, entrepreneuriat, incubation, accélération, emploi, transformation numérique, events, ...

Actualités reliées

Saint-Quentin sur les rails pour devenir un hub d’innovation numérique !

Publié le 02/04/2019 dans Incubation, Innovation

  Installé à Saint-Quentin depuis janvier 2019, le nouvel incubateur de startups d’EuraTechnologies accueille tous les porteurs de projet qui veulent innover dans le numérique. Revue des 8 startups qui composent la première promotion.   Projet d’envergure internationale, EuraTechnologies poursuit sa stratégie d’essaimage à travers la région Hauts-de-France. Après l’incubateur de startups « Blanchemaille »  à Roubaix dédié […]

Lire