Publié le 12/11/2018 dans AgTech, Startups

AgTech : la startup LITUUS lance ses colliers connectés pour vaches

collier connecte vache

LITUUS est la première startup créée dans l’incubateur AgTech, agriculture connectée, d’EuraTechnologies à Willems. Incubée depuis avril 2018, la société vient de lancer la commercialisation de ses colliers connectés pour vaches. Tests dans les champs, processus de vente, recherche et développement, enjeux et perspectives de croissance… Roman Igual, co-fondateur et CEO de LITUUS, fait le point sur les étapes de son projet.

« Nous avons rencontré notre premier client sur le salon de La Ferme Digitale Day en juin 2018. Notre stand sur cet événement nous a clairement boosté. » explique Roman Igual, CEO de LITUUS. La Ferme Digitale, association qui encourage le développement du numérique auprès des agriculteurs, est une belle vitrine pour les startups innovantes comme LITUUS.

Le premier produit de LITUUS est un collier connecté pour les troupeaux de bovins : l’objet permet de détecter des paramètres liés à la santé des animaux.

« Ce collier connecté analyse et informe l’éleveur 24h/24 sur les cycles de reproduction et l’état de santé global de l’animal. Il donne ainsi la période de chaleur des femelles et le moment où la vache est prête à être inséminée. Grâce à des données récoltées, l’agriculteur peut estimer le bien être de son troupeau et anticiper d’éventuels troubles de santé. »

La startup, créée officiellement en septembre dernier et qui compte deux associés, équipe désormais des bêtes en Auvergne pour Crédit Agricole Technologies et Services, le fameux « premier » client.

Des tests grandeur nature

fondateurs startup lituus

Avant de signer avec son premier client, LITUUS a réalisé une phase de tests poussés pour vérifier le bon fonctionnement technique de l’objet mais aussi pour apprendre des retours utilisateurs.

« En 2017, nous avons testé nos colliers connectés sur des vaches laitières de l’Institut de Genech, le plus grand lycée agricole de France, et qui forme notamment des lycéens en Bac Pro CGEA Polyculture-Elevage. Notre partenaire, l’école d’ingénieurs ISA Lille, nous a également aidé des aspects liés à la production animale. »

La deuxième expérimentation en situation réelle s’est, elle, déroulée chez un éleveur de la métropole lilloise. L’agriculteur, satisfait, a souhaité, dans un premier temps, étendre son équipement à 10 colliers.

LITUUS est passée par les étapes classiques de l’innovation produit : les tests des premiers prototypes ont permis de dessiner les contours d’un prototype fonctionnel. La startup imprime elle-même les boîtiers en plastique avec des imprimantes 3D au TechShop Lille et fait fabriquer les cartes électroniques par un prestataire, Inodesign.

Pour équiper son premier client, Crédit Agricole Technologies et Services, la startup s’est appuyée sur l’opérateur téléphonique Orange car le cheptel, situé en Auvergne, était dans une zone sans électricité. Les colliers ont utilisé le réseau public LoRaWAN d’Orange pour transmettre les data récoltées sur les vaches.

 

L’idée de cette innovation

Ce projet d’objet connecté pour animaux n’est pas venu par hasard dans l’esprit des deux associés. Ils ont identifié, chez les agriculteurs, le besoin d’information précise en temps réel, sur l’état de santé des troupeaux, grâce à deux expériences sur le terrain.

« Mon associé Viktor est parti deux mois en Afrique du Sud pendant sa thèse pour développer un objet connecté pour les rhinocéros. Le capteur, posé sur chaque animal, alerte une équipe de surveillance en cas de braconnage. De mon côté, j’ai beaucoup discuté avec des éleveurs de bovins en Bretagne. Ils m’ont fait part du faible volume de données du comportement des animaux dont ils disposaient jusqu’à présent. »

La synthèse de ces deux expériences a donné naissance à leurs recherches sur leurs premiers colliers connectés pour vaches puis a abouti à la création de leur entreprise dans le domaine de l’agriculture connectée. Le nom de leur entreprise, LITUUS, est inspiré du bâton à crosse utilisés par les bergers.

Techniquement, chaque bovin est équipé d’un collier autour du cou. Celui-ci, munis de capteurs, détecte les paramètres de comportement de l’animal et les transmet par un dispositif relais privé, installé dans l’étable ou la ferme. Il peut être connecté au Cloud, via une clé 3G ou 4G ainsi qu’un réseau wifi.

Les colliers installés en Auvergne, sur des vaches allaitantes, ont convaincu Crédit Agricole Technologies et Services. Les perspectives commerciales sont favorables : ce premier client souhaite déjà étendre la commercialisation à une plus grande échelle.

colliers connectes troupeaux bovins lituus

 

Un enjeu pour les agriculteurs

Disposer de données fiables et en temps réel sur l’état de santé de son troupeau représente un avantage représentatif pour l’éleveur. En cas de pathologies sérieuses, les conséquences sont désastreuses pour l’animal mais aussi pour tout le troupeau et à terme pour la santé financière de l’exploitation agricole. Parmi les plus connues, se trouvent la vache folle, la fièvre aphteuse et la rage.

« Il faut évidemment travailler sur de nouvelles technologies pour aider les éleveurs. L’AgTech est un marché très intéressant car les éleveurs ont besoin d’outils pour améliorer leur rendement et diminuer leur journée de travail. Car ils travaillent en moyenne 14h par jour » poursuit Roman Igual.

L’intérêt des objets connectés pour l’agriculture est réel. Lors de l’EuraTech’Day Summer en juin 2018, à EuraTechnologies, la startup LITUUS a rencontré une entreprise laitière : son deuxième client. L’organisme, qui regroupe plusieurs éleveurs bovins s’est montré plus qu’enthousiaste.

« Après plusieurs réunions, nous sommes arrivés à un projet de commande de leur part. Comme notre produit est totalement nouveau, nous passons en phase de bêta test, pour adapter les colliers à leurs besoins, avec l’équipement de 40 bêtes. A terme, notre société pourrait distribuer les colliers connectés parmi les partenaires éleveurs de cette entreprise laitière. »

La startup compte bien ne pas s’arrêter là. Le premier produit de la jeune pousse est quasiment industrialisable.

« Nous avons lancé une étude d’industrialisation de ce collier connecté pour bovin. Inodesign, cabinet d’expertise en électronique, nous accompagne sur ce volet avec comme objectif de démarrer la fabrication en série après mars-avril 2019 !»

Pour le CEO de LITUUS, les ambitions sont claires : continuer à fabriquer dans le Nord et distribuer en France et à moyen terme dans tous les pays voisins (Allemagne, Espagne, Italie, Grande-Bretagne).

test collier connecte vache startup agtech lituus euratechnologies

D’ingénieurs à entrepreneurs

 

Le profil de ces deux entrepreneurs est anodin : ni agriculteur ni startupers… et deux jeunes-hommes aux cultures différentes. Roman Igual est espagnol, Viktor Toldov est franco-russe et tous les deux sont ingénieurs en électronique… passionnés d’agriculture, qui se sont pris au jeu de créer leur startup pour voir leur innovation démocratisée.

Ils se sont rencontrés au laboratoire IRCICA du CNRS de la Haute-Borne, à Villeneuve d’Ascq, lorsque Roman y menait sa thèse de doctorat en électronique et que Viktor y était alors en stage. Les deux jeunes-hommes, de 32 et 27 ans, ont démarré leur projet entrepreneurial chez Cré’Innov, l’incubateur de l’Université de Lille. L’accompagnement par CréInnov, d’octobre 2015 à avril 2018, leur a permis de vérifier l’intérêt de leur projet tant sur le plan scientifique que commercial.

« Lituus est typiquement un projet né au sein de l’Université, alors que ses deux entrepreneurs étaient en thèse. Ils ont d’ailleurs obtenu chacun leur doctorat au cours de leur séjour à CréInnov » raconte David-Alexandre Caron, chargé d’affaires de Cré’Innov.

Les thésards entrepreneurs se sont appuyés sur divers interlocuteurs spécialisés pour mener à bien leur projet d’innovation : les formations de l’école des Mines de Douai, le fab lab Fabricarium de Polytech Lille ainsi que le programme PépiteStarter qui aide les étudiants entrepreneurs.

« Cela nous a permis de nous concentrer pendant près de 3 ans sur le développement de notre produit » confirme Roman Igual.

Une preuve de plus que les passerelles entre l’université, le monde de la recherche et la création d’entreprise sont primordiales et bénéfiques à l’innovation !

Des conseils de développement et croissance

En mai 2018, les associés de Lituus ont rejoint l’incubateur AgTech d’EuraTechnologies à Willems. afin de mener le développement commercial de leurs colliers connectés.

« Nous avions besoin de nous rapprocher des acteurs du business agricole. La startup manager de l’incubateur AgTech d’EuraTechnologies nous a beaucoup aidé. C’est grâce à son expertise et au réseau de l’écosystème d’EuraTechnologies que nous étions d’ailleurs exposants au salon de La Ferme Digitale Day. Cela nous a clairement été favorable ! » constate Roman Igual.

De son expérience au sein de l’incubateur de startups AgTech d’EuraTechnologies, l’entrepreneur retient principalement « la mise en relation avec des acteurs importants du domaine agricole » présents lors d’ateliers rencontres : la coopérative Uneal, l’entreprise informatique Isagri et les autres startups estampillées ‘AgTech’ tels que, entre autres, Sencrop, Weenat, Karnott, Pampaas.

« Être dans l’incubateur de startup d’EuraTechnologies nous permet d’être guidé dans notre parcours d’entrepreneur. Par exemple, nous avons reçu comme conseil de produire les premières séries et de chercher de nouveaux clients avant de lever des fonds. Une étape que nous envisageons en 2019 d’ailleurs. »

Depuis octobre 2018, les deux jeunes entrepreneurs continuent leurs parcours au sein de l’accélérateur Scale d’EuraTechnologies.

AgTech : l’incubateur agriculture connectée d’EuraTechnologies

Installé à Willems depuis mars 2018, cet incubateur de startups accompagne les entrepreneurs dans leur projet spécialisé dans l’AgTech, soit l’agriculture connectée, l’agriculture de précision, la permaculture. Les porteurs de projet bénéficient des workshops, rencontres et coaching du programme d’accompagnement Start dispensé à EuraTechnologies. Ils ont en plus accès à des ateliers, mise en réseau et conseils spécifiquement liés au domaine agricole pour mettre toutes les chances de leur côté dans la réussite de leur projet.
> Plus d’infos sur l’incubateur AgTech