Publié le 26/09/2018 dans Accélération

ID-NRJ présentera sa nouvelle batterie portative au Mondial.Tech à Paris

velo electrique batterie portable id nrj startup euratechnologies lille accelerateur

Sélectionnée pour le concours de startups à Mondial.Tech en marge du salon de l’Auto 2018, ID-NRJ va présenter sa nouvelle innovation de batterie portative. Collaboration avec le laboratoire de recherche CEA Tech, pivot vers le BtoB, débouchés de cette nouvelle technologie… Les explications et les ambitions de Christophe Piquemal, CEO d’ID-NRJ basée à EuraTechnologies.

« Quand on regarde tous les équipements à transporter pour charger un appareil électrique comme le convertisseur, le chargeur, la batterie… C’est incroyable. Notre proposition est d’abord celle d’un gain de place et d’efficacité. »

Grâce à sa dernière innovation, la startup ID-NRJ est sélectionnée pour participer au concours de startups du Mondial.Tech, événement au cours du salon de l’Automobile de Paris, en octobre prochain.

« L’enjeu de la sélection est d’avoir un stand pendant la première semaine du salon de l’auto du 2 au 6 octobre » explique Christophe Piquemal, CEO et Cofondateur.

Le Mondial.Tech présente les innovations technologiques pour le transport et la mobilité. Il fait le lien entre les startups et notamment les acteurs clés comme les équipementiers et les constructeurs automobiles. « Notre présence sur ce salon est hyper intéressante : nous allons rencontrer tous les responsables d’innovation et tous ceux qui s’intéressent à la tech chez les équipementiers et bien entendu d’autre personnes qu’on ne soupçonne pas aujourd’hui. »

L’enjeu est de taille : en lice avec 64 autres startups, ID-NRJ pourrait intéresser des partenaires commerciaux potentiels et gagner le soutien d’un sponsor prestigieux : Air Liquide pour la catégorie Système de stockage et d’énergie dans laquelle la startup concourt.

L’entreprise va présenter sa nouvelle technologie : le Basecamp, une batterie portative qui se recharge sans chargeur et s’utilise pour charger plusieurs types d’appareils électriques.

« Je vais expliquer l’innovation et tous les bénéfices possibles de cette innovation pour l’automobile. Nous allons présenter notre technologie de nouvelle batterie sur un vélo électrique, car elle est applicable à l’automobile. » La batterie de 1,2 kg sera dans le porte bagage ou dans le dos du cycliste, en version harnais sac à dos, un câble la reliant au cadre du cycle.

basecamp batterie mobile avec harnais sac a dos id nrj startup euratechnologies

Une innovation scalable

ID-NRJ, créée en 2016, part d’une idée simple : pourquoi avoir une batterie et un chargeur différent pour charger chaque appareil électrique ? Avec ses innovations, les batteries deviennent multi-usages.

« Le Basecamp supprime les appareils nécessaires actuellement pour charger et utiliser une batterie car ils sont responsables d’une surconsommation et d’une baisse de performance de la batterie. Même avec du matériel haut de gamme, l’utilisateur perd de l’énergie avec les convertisseur et chargeur. »

Cette techno est scalable car le modèle économique a d’abord été pensé pour le secteur du vélo partagé, avant d’envisager d’autres industries comme l’automobile. Les débouchés sont grands avec la multiplication des services de sharing et free floating de vélos et trottinettes électriques (en libre-service et sans station). Cette innovation évite l’installation d’infrastructures de rechargement et permet d’autres usages de chargement d’appareils.

« Vous pourrez par exemple louer un vélo équipé d’un moteur électrique, alimenté par notre batterie que vous pouvez louer ou acheter. Vous pourrez utiliser cette batterie portative pour charger un autre appareil comme un ordinateur ou un téléphone. Et même faire fonctionner votre perceuse électrique.»

ID-NRJ s’est appuyé sur son réseau d’industriels fabriquant et d’experts pour démarrer rapidement la phase d’industrialisation de ce nouveau type de batterie, en parallèle de la phase de recherche. Les deux étapes sont menées de front : la société s’appuyant essentiellement sur des électroniciens, des qualiticiens et des responsables de respect des normes du cabinet ByExpert.

« Pour chaque pièce, il y a le souhait d’optimiser au maximum les coûts de production tout en respectant les normes en vigueur. Car à l’heure actuelle, il n’existe pas de norme appliquée directement à notre innovation, par définition d’avant-garde.»

Basecamp : batterie portable

Un partenariat avec le CEA Tech pour la R&D

Cette nouveauté a été développée en partenariat avec le CEA Tech, laboratoire de recherche du CEA, installé sur le campus EuraTechnologies depuis 2016. Le partenariat s’est réalisé naturellement car les entrepreneurs d’ID-NRJ se sont retrouvés face à un écueil : commercialiser des produits très vite copiés.

« Aujourd’hui, il ne suffit pas de sortir des produits à innovation d’usage. Ils ne sont pas brevetables car tout de suite copiés vitesse grand V. Dans le secteur de la batterie : plus de 95% des cellules sont fabriquées en Asie, Corée Japon Chine. La copie est légion ».

En avançant dans la recherche et développement de nouvelles batteries, l’associé de Christophe Piquemal, Elerig Escallot, a contacté le CEA Tech pour discuter de brevets dans ce secteur. Ce laboratoire de recherche, entité régionale du Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives, comprend entre autres un institut de recherche dans les nouvelles technologies de l’énergie et des nanomatériaux.

Luc Wyttynck, Responsable des partenariats industriels au CEA Tech Hauts-de-France raconte : «Toute cette collaboration réside dans l’adaptation de notre technologie aux contraintes et à la demande de performance d’ID-NRJ pour son produit. » La technologie en question, le BMS ou Battery Management System, a été développée au CEA Tech il y a une dizaine d’années.

La collaboration entre la startup et le labo de recherche a démarré en mars 2017. Après avoir livré un prototype fonctionnel, le CEA Tech a accompagné la startup pour l’adaptation du prototype à une industrialisation du produit. Une quinzaine de personnes au total a façonné cette batterie nouvelle génération.

« La mission du CEA Tech est de développer des technologies puis de les transférer aux industriels et startups afin qu’ils les utilisent dans divers domaines d’activités » poursuit Luc Wyttynck.

Le partenariat de la jeune pousse avec ce labo de recherche rend possible le déploiement de technologies à fort potentiel. Quasiment deux ans de recherche et développement ont été nécessaires à ID-NRJ avec les phases incontournables de proof of concept (preuve de viabilité économique du produit) et de tests utilisateurs.

« Nous avons trouvé des applicatifs aux nombreux brevets déposés par les chercheurs du CEA Tech. ID-NRJ compte obtenir l’exclusivité mondiale de l’utilisation des brevets qui composent notre Basecamp pour les domaines de la mobilité » précise Christophe Piquemal.

Pour une startup ou un industriel, l’exclusivité d’exploitation lui donne un gage de sécurité et un avantage compétitif intéressant sur son domaine d’activité.

Christophe Piquemal est réaliste sur la transition de sa société. « ID-NRJ passe d’une startup avec des bonnes idées sympas mais en danger, car des concepts pas brevetables, à une startup qui s’appuie sur un labo de recherche avec une propriété intellectuelle mondiale. Nous avons aujourd’hui un produit avec une solide protection pour démarrer sa commercialisation. »

 

associes id nrj batterie mobile electrique startup mobiliteMondial.Tech : une opportunité mondiale

L’événement Mondial.Tech, en ouverture du Salon Mondial de l’Auto à Paris du 1er au 6 octobre 2018, est un grand rendez-vous du secteur de la mobilité.

Le concours de startups ainsi que le stand sur le salon de l’Automobile offrent une vitrine à l’innovation d’ID-NRJ. Outre la démo de sa batterie portative, son fondateur compte exposer les nombreux bénéfices de sa technologie de rupture. En premier, la suppression de l’énergie dépensée inutilement. « La technologie ID-NRJ fait gagner 20 % d’autonomie ». Ensuite, elle réduit sensiblement les émissions de carbone. « Elle permet également de charger plus vite et d’améliorer la durée de vie des batteries » se félicite Christophe Piquemal.

L’ambition des entrepreneurs d’ID-NRJ est de créer « un nouveau standard de la batterie lithium ». A terme, ils pourraient devenir les fournisseurs de batteries de nombreuses industries.

ID-NRJ a pivoté vers le secteur BtoB il y a quelques mois après avoir lancé la marque Otonohm de solutions d’énergie pour le grand public avec ses batteries portables innovantes.

« Nous avons pris conscience de la difficulté à protéger nos d’innovations d’usage. Nous avons préféré mettre notre énergie dans le marché BtoB en vendant notre technologie de rupture. » La startup, qui est accélérée au sein du programme Scale à EuraTechnologies depuis septembre 2016, a également bénéficié de conseils précieux.  « Nous avons écouté les partenaires potentiels en vue d’une levée de fonds. Ils étaient frileux si nous ne pivotions pas sur le marché professionnel. »

Le nouveau positionnement de la startup porte déjà ses fruits. La nouvelle batterie va ainsi équiper l’offre de vélos électriques du leader du moteur à assistance électrique, le fabricant chinois Bafang.

« Nous sommes aujourd’hui en recherche d’équipementiers, de constructeurs automobiles et de moto. Notre ambition à terme est de devenir le ‘Intel de la batterie’ » s’amuse C. Piquemal.

La startup compte codévelopper des produits qui incorporent sa technologie. « Avec un équipementier ou un constructeur auto, on pourrait réaliser ensemble un concept-car qui embarquerait notre batterie nouvelle génération. » La société pourrait ainsi vendre sa brique techno à des industriels comme par exemple Dyson, qui a décidé de se lancer dans les véhicules électriques et qui est très ouvert à l’innovation.

Et hasard du calendrier : ID-NRJ sera présent également au CES Unveiled le 3 octobre à Paris avant s’envoler à Las Vegas du 8 au 11 janvier 2019 pour le CES, le plus grand salon mondial d’innovation technologique.

Le CEA Tech

CEA Tech est le pôle « recherche technologique » du CEA dédié aux domaines de l’information et de la communication, des énergies nouvelles, de la santé et la biologie.

Situé sur le campus EuraTechnologies depuis 2016, il comporte 3 instituts de recherche sur les micro et nano technologies, les systèmes numériques intelligents et les nouvelles technologies de l’énergie et les nanomatériaux.
>Plus d’infos sur le CEA Tech

Entreprises concernées