L’IA ou Intelligence Artificielle est un concept dont le principe est la mise en œuvre de techniques qui permettent de répliquer le fonctionnement du cerveau humain afin de faire prendre des décisions à des logiciels informatiques.

Annuaire des entreprises Lille

FOQUS

Nous sommes le moteur de recherche visuelle pour le monde du e-commerce

Annuaire des entreprises Lille

INAUBI

La technologie numérique et l’innovation sont devenues les maîtres mots, c’est pourquoi nous avons choisi d’être partenaire des solutions Google Cloud.

Les technologies numériques de Google proposent des solutions basées sur le cloud, des produits et services personnalisés qui permettent aux entreprises du secteur privé et public de moderniser leurs infrastructures existantes et accélérer leur transformation digitale.

logo le chemin des mures startup euratechnologies
Annuaire des entreprises Lille

Le Chemin Des Mûres

L’alimentation locale est aujourd’hui principalement limitée par le coût de sa logistique, jusqu’à cinq fois plus élevée que dans le circuit traditionnel. Le Chemin Des Mûres a pour objectif de résoudre ce paradoxe en mutualisant efficacement le transport de produits locaux. C’est à dire contribuer à une alimentation responsable plus accessible, moins coûteuse,  et plus écologique.

Annuaire des entreprises Lille

ISABO

LA STARTUP QUI DÉMOCRATISE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR TOUS AFIN DE RÉPONDRE AUX CHALLENGES DE L’INDUSTRIE

Annuaire des entreprises Lille

The Innovation Loop

The Innovation Loop valorise l’innovation technologique grâce au numérique ! Nous mettons l’intelligence artificielle et le digital au service de la recherche de financement de l’innovation et de la conception de projet innovant.

Annuaire des entreprises Roubaix

Speech2sense

Speech2sense – assistant vocal intelligent sécurisé pour infirmières à domicile. 

Acolyte Santé est une solution sécurisée de bout en bout de prise de notes médicales, une application mobile et web qui accompagne l’infirmière tout au long de la journée, qui comprend les observations qu’elle lui dicte, qui rempli automatiquement des tableaux de surveillance, qui prépare la passation des tournées et facilite la communication avec l’équipe du cabinet. 

Alléger l’administratif, apporter plus de sérénité et dégager plus de temps pour s’occuper des patients. C’est l’outil collaboratif pour une santé connectée et la fluidité dparcours de santé.

 

Annuaire des entreprises Lille

Lili.ai

Détecter depuis des documents écrits en langage naturel la progression de tâches, les nouveaux risques et prédire leurs impacts sur un ensemble de projets, telles sont les grands défis que veut relever Lili.ai afin de rendre la vie de chacun plus facile au quotidien.

Annuaire des entreprises Lille

Stereograph

Fondée en 2007 à Lille, Stereograph rejoint dès 2009 le pôle Euratechnologies et lance son studio de création d’images et vidéos 3D dont les services s’adressent aux ateliers d’architecture et aux promoteurs immobiliers de prestige.

loading

On attribue communément la naissance de l’intelligence artificielle aux débuts de l’informatique moderne. C’est à partir des travaux d’Alan Turing et de la machine de Turing que naîtront les premières notions de programme et de programmation informatique. En août 1955, Claude Shannon (inventeur de la théorie de l’information), John McCarthy (professeur de mathématiques spécialiste des machines de Turing), Marvin Minsky (cofondateur du MIT) et Nathaniel Rochester (créateur de l’IBM 701) utilisent pour la première fois le terme « d’intelligence artificielle » dans un appel à la communauté scientifique (source : CNRS). 

Répliquer le fonctionnement du cerveau biologique 

L’IA ou Intelligence Artificielle est un concept dont le principe est la mise en œuvre de techniques qui permettent de répliquer le fonctionnement du cerveau humain afin de faire prendre des décisions à des logiciels informatiques. Les entreprises ont notamment recours au développement ou à l’exploitation d’intelligences artificielles embarquées dans des logiciels dans le cadre de leurs activités afin de traiter d’importants volumes de données et de réaliser des calculs complexes en réduisant au minimum l’intervention humaine. Lorsqu’elle est associée à la robotique, l’intelligence artificielle permet à l’humain d’être secondé voire remplacé physiquement dans l’exécution de certaines tâches par une machine autonome. Les startups du secteur de l’intelligence artificielle développent des technologies destinées à reproduire les fonctions cognitives de l’humain, telles que le langage, l’apprentissage, la résolution de problèmes, la prise de décision ou encore la perception (son, image…).  

On parle notamment de technologies de reconnaissance vocale, de reconnaissance optique, de reconnaissance musicale ou encore de compréhension du langage. L’intelligence artificielle se base sur une méthode d’apprentissage et de classification de données appelée « machine learning » (apprentissage-machine) ou deep learning (apprentissage profond). Les algorithmes de deep learning permettent de classifier l’information à un niveau d’abstraction élevé grâce au développement d’un réseau de neurones artificiels. Pour parvenir à un résultat en intelligence artificielle, il faut « entraîner » les réseaux de neurones (à faire de la reconnaissance d’images, à se repérer dans l’espace, par exemple) en leur fournissant des jeux de données « propres », c’est-à-dire le plus lisible possible.  

L’IA,  levier économique ou gadget ? 

Les champs d’application et cas d’usage de l’intelligence artificielle sont variés. La démocratisation des smartphones a popularisé le concept d’intelligence artificielle auprès du grand public ces dernières années avec des outils IA embarqués tels que les assistants vocaux. On retrouve ces mêmes assistants vocaux sous forme matérielle avec les enceintes connectées, sortes de majordomes connectés capables de répondre à des sollicitations basiques formulées à haute voix par les usagers (allumer sa télévision connectée, commander un VTC, se faire livrer une pizza, mettre de la musique…). Pour obtenir de l’aide lors de sa navigation sur un site sur ordinateur, sur mobile ou dans une application, l’usager d’un service peut également avoir affaire à un chatbot, soit un assistant conversationnel capable de comprendre des questions qui lui sont posées dans un contexte donné et d’y répondre à l’écrit ou à l’oral dans une certaine mesure.  

Côté entreprises, le secteur secondaire (logistique, industrie, aéronautique, l’agronomie, les transports, la construction) fait appel à des algorithmes d’intelligence artificielle pour optimiser les rendements, réaliser des économies d’énergie, faire de la maintenance prédictive… Dans le secteur tertiaire, le déplacement des outils publicitaires traditionnels vers le marketing en ligne – notamment dans le retail – a réclamé la mise en place d’outils d’IA destinés à mieux comprendre le parcours d’achat des usagers, à anticiper leurs besoins et à les diriger vers des offres ou publicités mieux ciblées. L’intelligence artificielle participe ainsi à la gestion intelligente de la donnée de masse ou big data.  

Faire avancer la recherche et attirer les talents 

L’intelligence artificielle, perçue comme une technologie d’avenir, fascine tout autant qu’elle véhicule de fausses idées et d’appréhensions. L’idée la plus communément partagée par le grand public à son sujet est qu’elle pourrait peu à peu remplacer l’humain à des postes et tuer des segments entiers de métiers. En dépit de cela, le secteur est en quête permanente de nouveaux talents à haut niveau de qualification et c’est un vivier de débouchés pour l’avenir encore en cours de définition et dont on ignore ce qu’il aura à proposer demain. Pour preuve, les géants de l’informatique investissement massivement dans l’intelligence artificielle ces dernières années, persuadés de la que la donnée va bientôt innerver tous les secteurs et que l’intelligence artificielle en sera le fer de lance. De nombreux centres de recherche ont ouvert ou dédié des divisions entières à la recherche en intelligence artificielle en France, en Europe et à l’international.  

Pour pousser les innovations dans le domaine et encourager les porteurs de projet indépendants à entreprendre et créer leur startups dans les innovations de rupture (DeepTech) associant l’intelligence artificielle, des structures de type incubateur et accélérateur de startups tel qu’EuraTechnologies à Lille, site d’excellence et d’innovation de 80 000 m²,  se sont associés avec des laboratoires de recherche ( CITC, le CEA Tech, INRIA, SILAB et le Showroom RTE) ainsi qu’à des fablabs et centres de formation pour répondre à un postulat : pour être plus performants et saisir les opportunités, les entrepreneurs de l’IA doivent être avant tout connectés à leur écosystème..  

Aujourd’hui, en matière de recrutement dans l’IA, les besoins des startups s’expriment essentiellement sur des profils tels que : développeurs d’algorithmes, data scientists, data engineer, ingénieurs de recherche et roboticiens spécialisés en IA. Très recherchés, ces profils sont à la fois appliqués aux besoins de l’entreprise et tournés vers la recherche et le développement.  

Le numérique recrute ! CDD, CDI, stages, alternances & decouverte des formations

Rendez-vous au Daily Jobs le 29 & 30 septembre à EuraTechnologies, Lille