Les startups technologiques du secteur de la santé, appelées MedTech participent à diverses échelles par leurs services à l’amélioration de la santé des usagers. Elles se positionnent comme intermédiaires ou comme briques technologiques facilitant le quotidien des usagers ou des professionnels mais ne peuvent en aucun cas remplacer une profession très réglementée. Découvrez toutes les startups d'EuraTechnologies ! Elles innovent dans de nombreux domaines : développement durable, IA, assurtech, mobilité, agriculture connectée, e-commerce, énergie... Retrouvez toutes nos startups lilloise et leurs actualités Pour en savoir plus sur notre programme d'incubation START

Unaide-logo startup euratechnologies
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Unaide

A la croisée du domaine sanitaire et de l’intelligence artificielle, Unaide prône un changement de paradigme de l’accompagnement à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap. Ainsi le parti-pris de Unaide est de développer des outils digitaux et technologiques performants à destination de nos publics, de mettre en place une organisation valorisante des assistantes de vie, afin d’impacter l’ensemble de la chaîne de valeur (Bénéficiaires, Aidants familiaux, Salariés du particulier-employeur, Financeurs publics et privés).

Logo-PowerOfMoss entreprises euratechnologies
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

PowerOfMoss

Nous souhaitons replacer la nature là où il en manque, dans nos villes, dans nos maisons, dans nos entreprises, afin de rendre ces espaces plus sains, agréables et responsables !

logo-moha-startup euratechnologies
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

MOHA

MOHA, l’entreprise qui s’engage pour le mieux-être de chacun au quotidien !

MOHA accompagne les organisations (entreprises, collectivités, écoles) à co-construire et développer leur propre culture du bien-être, dans un cadre de prévention pour la santé de chacun.
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Oscare

OSCARE –  Education Thérapeutique du Patient pour tous

OSCARE est une solution e-santé, permettant de digitaliser les différentes étapes de l’éducation thérapeutique du patient atteint de maladie chronique.

Annuaire des entreprises Roubaix

Speech2sense

Speech2sense – assistant vocal intelligent sécurisé pour infirmières à domicile. 

Acolyte Santé est une solution sécurisée de bout en bout de prise de notes médicales, une application mobile et web qui accompagne l’infirmière tout au long de la journée, qui comprend les observations qu’elle lui dicte, qui rempli automatiquement des tableaux de surveillance, qui prépare la passation des tournées et facilite la communication avec l’équipe du cabinet. 

Alléger l’administratif, apporter plus de sérénité et dégager plus de temps pour s’occuper des patients. C’est l’outil collaboratif pour une santé connectée et la fluidité dparcours de santé.

 

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Anybuddy

Anybuddy est une application mobile qui permet de réserver son terrain de tennis et de padel en temps réel.

Logo Go my partner startup euratechnologies
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Go My Partner

GoMyPartner est une start up dynamique et innovante dans le monde du retail et du sport. En pleine croissance depuis sa création, la société est présente sur toute la région Hauts-de-France et bientôt l’ Île-de- France. Nous collaborons au quotidien avec de petits acteurs locaux mais également de grands groupes, nous sommes également soutenu par de grande institution du monde entrepreneurial tel que Euratechnologies(Lille), Haut De France Innovation Développement ou encore Vivalley(Liévin).

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Equisense

Nous maîtrisons toute la chaîne de valeur en rapport avec l’expérience utilisateur, du design aux applications mobiles en passant par les logiciels embarqués sans oublier les algorithmes

loading

La santé a été définie en 1946 par l’Organisation Mondiale de la Santé comme “un état de complet bien-être physique, mental et social qui ne constitue pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité”. Le secteur de la santé publique et privée comprend l’ensemble des praticiens de santé qui exercent en milieu hospitalier ou en profession libérale, tandis que des entreprises privées ont basé leur modèle économique sur des cas d’usage liés à la santé et aux technologies. 

 Les startups dans les MedTech conçoivent des applications mobiles, des logiciels, des objets connectés, des plateformes, des assistants virtuels, etc… qui ont pour vocation d’aider le patient dans la meilleure connaissance de son profil santé. Ces outils technologiques aident au suivi des maladies chroniques et affections de longue durée, au suivi des cycles menstruels et de la période de fertilité, au suivi nutritionnel et diététique, au suivi de l’activité physique, à la surveillance de symptômes allergiques, au suivi de grossesse, etc.  

E-santé 

 

La transformation du secteur de la santé en “e-santé” est au coeur des discussions de nos jours. La e-santé concerne tout ce qui relève de la dématérialisation des données de santé d’un individu et de la mise en ligne de ses informations médicales pour les mettre à disposition de soi-même ou du personnel médical. Si l’on peut désormais gérer grâce à quelques applications mobiles de nombreuses informations concernant notre santé, le dossier personnel de santé numérique n’est pas encore une réalité au niveau national. Ceci est notamment lié à la protection des données personnelles des usagers réglementée par la CNIL en France. Pour faire avancer la recherche, la stratégie qui consisterait à mettre en un seul lieu les informations médicales des citoyens à destination d’eux-mêmes ou du personnel médical pourrait permettre le développement de nombreux modèles économiques et d’éduquer de manière pointue des algorithmes d’intelligence artificielle à formuler des diagnostics d’après l’analyse de ces données. Mais, bien que cela soit déjà possible sous certains aspects, la mise en ligne des informations médicales, dites “sensibles” pose des problèmes de confidentialité et d’éthique. Aujourd’hui, même la Carte Vitale et les informations liées aux derniers médicaments achetés sur ordonnance et aux dernières consultations médicales réalisées sont confidentielles voire anonymisées.  

 

Objets connectés et quantified self 

 

Plusieurs types d’appareils électroniques à usage médical et certifiés existent sur le marché et sont achetés soit par les professionnels pour effectuer leurs mesures pour le diagnostic et le suivi médical, soit par des particuliers sur ordonnance pour le contrôle des maladies chroniques à domicile, par exemple. Cette batterie d’objets portatifs usuellement réservés aux professionnels a considérablement augmenté ces dernières années et gagné en connectivité et en audience avec la démocratisation des objets connectés. On trouve désormais en plus des très classiques thermomètres, des tensiomètres connectés, des électrocardiogrammes connectés, des glucomètres connectés (pour le suivi du diabète), des oxymètres connectés, etc. A ces objets s’ajoutent des objets connectés non certifiés pour le secteur médical et un peu plus “gadget” mais néanmoins très répandus pour le quantified self (auto-analyse). Ces objets vont de la balance connectée pour le suivi du poids, à la montre connectée pour suivre l’activité physique sous tous les angles grâce à des capteurs intégrés (podomètre, cardiofréquencemètre, GPS…).  

 

Les technologies des MedTech en France  

 

Les startups de la santé les plus célèbres en France proposent des plateformes de réservation de rendez-vous médicaux en ligne et cette pratique s’est très fortement ancrée dans les usages. On trouve également des outils d’aide au diagnostic, des plateformes de mise en relation des professionnels de la santé entre eux, des logiciels de gestion du personnel en milieu hospitalier, des fabricants de comprimés connectés qui permettent de réaliser des examens internes poussés… et un grand nombre d’applications mobile pour le suivi et l’amélioration du bien-être mental et physique. La consultation de médecins par vidéo arrive progressivement et pourrait participer notamment au désengorgement des urgences ou constituer en une pré-consultation pour confirmer qu’il est bien nécessaire de s’y rendre. En somme, la santé a entamé sa transformation et les startups technologiques sont en quête de tous les modèles qui pourront aider à optimiser le système médical français pour aller vers plus d’accessibilité et de mise à disposition des informations. Parmi les informations les moins disponibles, les sondés du dernier baromètre santé réalisé par le cabinet Deloitte en 2019 mentionne le suivi post-opératoire. Globalement, les français se disent satisfaits de la qualité des soins prodigués en France. La formation de nos professionnels est également de très haut niveau mais les technologies ne sont que très récemment entrées dans la danse de la formation et beaucoup d’espoirs sont portés autour de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle et des technologies haptiques. Les géants de l’informatique réfléchissent grâce à des associations avec des centres de recherche et des étudiants en médecine à des façons de proposer par exemple, une partie de la formation à l’anatomie et à la chirurgie grâce à des casques de réalité virtuelle ou de réalité augmentée. En y ajoutant des gants haptiques et la reproduction d’outils médicaux équipés de capteur pour les voir en “virtuel”, les étudiants en médecine pourraient simuler des gestes médicaux avant de les réaliser sur leurs patients. 

 

Les profils de la MedTech 

 

Le secteur des startups technologiques de la santé recrute principalement des profils techniques : développeur, UX et UI designer, data-scientists et data analysts, ingénieurs R&D,  ingénieurs produit, des techniciens spécialisés, mais également dans le management : chef de projet (scrum master, product owner..), dans la communication (marketing et contenu, la pédagogie étant très importante et très consultée en matière de santé) et dans le commerce :  technico-commerciaux et Business Developers, entre autres.  

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie