Une smart city ou ville intelligente est une zone urbaine où certains des services de la ville ont été connectés à des systèmes d’information dans le but d’analyser leur consommation énergétique, leur empreinte carbone, l’efficacité de la logistique et de les optimiser.

Annuaire des entreprises Lille

Webreathe

Webreathe est une start-up qui crée des solutions innovantes de gestion intelligente de flux de personnes pour les smart transports et smart cities de toutes tailles. La start-up est basée chez Euratechnologie à Lille (59 000) et à Amiens (80 000). Ces concerne les locaux de Lille.

Annuaire des entreprises Lille

CAUTIONEO

Cautioneo, le Garant Nouvelle Génération qui facilite l’accès à la location des locataires.

Annuaire des entreprises Lille

effiPilot

effiPilot, le pilote automatique de l’énergie, est une solution innovante qui intègre des algorithmes pour apporter un surplus d’intelligence aux bâtiments, maximiser le confort des occupants, faciliter l’exploitation et maîtriser les dépenses énergétiques.

Annuaire des entreprises Lille

Citymagine

Inspection automatisée des infrastructures par l’image.

Annuaire des entreprises Lille

Mapwize

Mapwize est la plateforme de cartographie d’intérieur pour créer de nouveaux services digitaux dans les bâtiments. Elle permet d’améliorer l’expérience des visiteurs et des employés en les aidant à localiser des services et à trouver leur chemin dans tout type de bâtiment.

Annuaire des entreprises Lille

Jooxter

Jooxter’s Occupancy Intelligence enables to improve your resources usage on a daily basis including smart building integration capabilities via APIs. Through a workplace management mobile and web application that helps your employees to find available meeting rooms, collaborative spaces, flexdesks and even parking places in real time.

Annuaire des entreprises Lille

Dividom

Dividom, plateforme de crowdfunding en immobilier, permet à tout le monde d’investir dans l’immobilier locatif à plusieurs, 100% en ligne et dès 500€.

Achetez à plusieurs et partagez les revenus.

Annuaire des entreprises Lille

Intent Technologies

Intent Technologies connecte tous les acteurs de la ville et du bâtiment intelligent
pour accélérer leur transformation numérique.

Annuaire des entreprises Lille

Stereograph

Fondée en 2007 à Lille, Stereograph rejoint dès 2009 le pôle Euratechnologies et lance son studio de création d’images et vidéos 3D dont les services s’adressent aux ateliers d’architecture et aux promoteurs immobiliers de prestige.

loading

Pour relever ce type de données, des capteurs IoT (Internet des Objets) connectés en réseau sont installés en ville. Le relevé de performances effectué permet de mieux comprendre les flux humains, d’améliorer la logistique urbaine et d’éviter le gaspillage énergétique.  

Cas d’usage de la ville intelligente 

Dans la ville intelligente ou Smart City, les transports en commun sont connectés pour informer les usagers en temps réel de l’arrivée d’une ligne de bus, tramway, métro… L’étape supérieure est la surveillance du taux de remplissage des transports en commun afin d’améliorer le nombre de passages de véhicules aux heures de pointe et de fluidifier le trafic. Les applications mobiles qui permettent de commander un taxi ou un VTC enregistrent des données d’utilisation du service au quotidien. Les propriétaires de ce type de services développent des algorithmes qui prennent en compte les données d’utilisation des usagers et les classent par tranche horaire, saisonnalité, panier moyen dépensé, zones géographiques les plus fréquentées… Dans la ville intelligente, l’analyse de ces données permet d’optimiser les rondes des chauffeurs et d’augmenter l’offre selon les besoins relevés les plus fréquents. Pour fluidifier les transports, des capteurs (puce GPS, détecteurs de mouvement) connectés à des systèmes d’information et installés sur les emplacements de parking dans les rues ou dans les parkings privés permettent de signaler en temps réel les places disponibles. Les applications de géolocalisation outdoor participatives utilisées au quotidien par les conducteurs de véhicule offrent une vision en temps réel du trafic et des bouchons et leur permettent d’optimiser leur trajet et d’informer les autres véhicules en circulation des événements qui surviennent en ville tels que des accidents.  

L’amélioration de la logistique urbaine dans une ville connectée concerne également la livraison des marchandises. Les consignes de dépôt et de retrait automatique facilitent les échanges et évitent d’avoir à doubler une tournée pour un livreur en cas d’absence du destinataire. Les livreurs en transport doux (vélo classique, VAE : vélo à assistance électrique, scooter électrique) assurent une livraison au dernier kilomètre zéro émissions, une fois que les colis ont été acheminés jusqu’au coeur des villes. La logistique concerne aussi les flux de population. Pour réguler cela, en ville, tout peut être connecté : les établissements hospitaliers pour avertir les particuliers du taux de remplissage des services d’urgence, les réseaux d’approvisionnement et le fret de denrées alimentaires : les livraisons pour les cantines des écoles, le transport de médicaments, … Les services de livraison de restauration aux particuliers connectent leurs livreurs à vélo pour un suivi de leur itinéraire en temps réel.  

Un centre d’évaluation technique à Paris est chargé d’effectuer des mesures en zone urbaine grâce à des capteurs de décibels installés un peu partout pour relever le niveau sonore des activités humaines (activités commerciales, tourisme, vie locale, trafic routier…). Ces informations permettent ensuite au centre de mener des campagnes de sensibilisation et de prévention contre les nuisances sonores en ville et d’agir pour le confort auditif des citoyens. Cette donnée paraît secondaire et pourtant, elle concerne la santé publique puisqu’un volume sonore trop important ou dérangeant crée des troubles du sommeil et de la concentration qui peuvent mener à des troubles psychologiques.  

Certains ronds points sont équipés de capteurs variés pour un cumul d’informations :  capteurs de décibels, capteurs de pollution et de qualité de l’air, capteurs à détection de mouvement intégrant des logiciels de reconnaissance pour compter les véhicules en circulation, … L’objectif est d’améliorer la qualité de vie en ville et pour mettre en place des solutions concrètes, d’analyser l’impact quotidien des activités humaines en ville. La mesure de la qualité de l’air est particulièrement importante à mettre en place dans nos villes polluées par le trafic routier. Il existe des stations météo qui font également capteur de pollution pour se rendre compte du taux de particules que l’on respire à domicile. Des purificateurs d’air permettent d’y remédier en partie. Pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et avancer vers une ville propre, des acteurs de la mobilité proposent des modes de transport doux en ville comme des véhicules automobile en libre-service, des scooters, des trottinettes et des vélos avec ou sans assistance électrique. Ces véhicules en libre-service n’apportent qu’une partie de la solution car les batteries ne sont pas encore recyclables mais ils encouragent les citoyens à moins prendre leur voiture. Pour les trajets récurrents, il existe des services de covoiturage en ville. Le télétravail pour les personnes les plus éloignées de leur entreprise est une autre solution parfois envisagée pour éviter le rejet de déchets carbonés.  

Dans le cadre de la loi de finances 2019, le gouvernement s’attaque à la rénovation énergétique des bâtiments. Certains constructeurs rendent leurs bâtiments intelligents pour relever la consommation d’énergie dans les structures qu’ils bâtissent. Des capteurs connectés sont installés pour analyser la température et l’humidité dans les pièces. Cela permet d’optimiser la consommation de chaleur ou de climatisation, mais également de détecter les risques de sinistre (une forte température peut indiquer un incendie, une humidité importante un dégât des eaux).  

La Smart City concerne aussi le bien-vivre des citoyens et notamment des seniors. Dans le contexte démographique actuel, le nombre de seniors va augmenter considérablement dans les années à venir et leurs attentes vont augmenter proportionnellement. Le maintien à domicile des personnes âgées de plus de 65 ans est l’un enjeu de la ville intelligente. En proposant des solutions connectées à ces seniors (capteurs de détection des chutes à domicile, appareils connectés pour surveiller les constantes, service de livraison de repas à domicile et de médicaments…), un meilleur confort de vie à partir de la retraite leur est offert sans avoir à passer forcément par une maison de retraite.  

Les administrations se simplifient aussi et deviennent des e-administrations dans le cadre de la transformation numérique globale des services dans la ville intelligente. Elles dématérialisent leurs formulaires et procédures, interconnectent leurs services et communiquent davantage entre elles pour limiter les allers retours et envois de documents. Leur but est d’être capable de consulter en temps réel les dossiers des citoyens et d’être capables de répondre à leurs besoins rapidement. De nombreux services se sont déjà transformés et ont gagné en efficacité au passage.  

Le potentiel de la smart city pour les startups 

Les startups technologiques s’intéressent à maints égards à la ville intelligente. Il s’agit de décrocher grâce à des offres innovantes des marchés publics. Et les sujets sont vastes : e-administration, préservation de l’environnement, rénovation énergétique des bâtiments, refonte du mobilier urbain, interconnexion des réseaux de transports, récolte de données de trafic routier, relevé des flux humains, des zones d’intérêt, données de fréquentation de certaines zones géographiques… La collecte et l’analyse de ces informations précieuses peuvent être transformées en valeur ajoutée et donner lieu à des projets de transformation des services et de la logistique en zone urbaine. 

 

Les profils recherchés en startup  

 

Les startups technologiques qui ont pour modèle économique l’apport de solutions pour la ville intelligente recherchent des profils variés : des ingénieurs en génie urbain, des ingénieurs de recherche, des développeurs R&D et des experts en Internet des Objets. Pour la partie IoT, elles recherchent des profils de spécialistes des technologies embarquées, des électroniciens, des spécialistes en CAO (conception assistée par ordinateur), mais également des profils de data scientist et data analyst pour la partie traitement des données. 

Porteurs de projets : déposez votre candidature au programme d'incubation START