Les startups technologiques du secteur des transports conceptualisent depuis quelques années des innovations qui révolutionnent les usages. Ces innovations peuvent s’appuyer sur des logiciels, des applications mobile, le design et de la conception de véhicules individuels ou collectifs, d’objets connectés ou de briques technologiques qui aident à se géolocaliser, diminuer les accidents entre autres usages, ou, plus globalement, faire du relevé de données liées à l’exploitation des véhicules.

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

TAYO TAYO

Le projet TAYO a été incubé à Euratechnologies en septembre 2018 (#batch 8 du programme Start) et a intégré le programme Grow en mars 2019.
TAYO développe une Application qui s’inscrit :
– Dans un contexte de durcissement de la législation routière dans le cadre pénal.
o Pour les particuliers : retrait de permis, emprisonnement, amende
o Pour les professionnels : fermeture administrative, emprisonnement, amende
o Piste à l’étude sur le déploiement Ethylotest Antidémarrage
– Dans le cadre de changement de comportement des automobilistes sur la sécurité routière.
Chaque année, environ 100 000 permis sont retirés en France.

logo-leazing-startup-euratechnologies
Annuaire des entreprises Saint Quentin

Leazing

La valeur ajoutée de Leazing.fr

Leazing.fr est une plateforme spécialisée dans le leasing automobile, un comparateur proposant des offres de véhicules neufs en LOA, LLD mais aussi des offres en occasion, via le principe du transfert de leasing automobile. Les automobilistes peuvent ainsi parcourir le site et consulter les offres de leasing, ainsi que de reprise de leasing pour comparer et choisir la meilleure proposition. L’idée est tout simplement de proposer une offre complète pour les visiteurs du site.

La valeur ajoutée de Leazing.fr est de proposer un site simple, intuitif et pensé pour le transfert de leasing, c’est aussi une expertise dans la visibilité avec une présentation des offres par marques et par modèles. Enfin, leazing.fr, c’est aussi un service d’accompagnement dans le cadre du transfert et le conseils de professionnels de l’automobile.

logo le chemin des mures startup euratechnologies
Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Le Chemin Des Mûres

L’alimentation locale est aujourd’hui principalement limitée par le coût de sa logistique, jusqu’à cinq fois plus élevée que dans le circuit traditionnel. Le Chemin Des Mûres a pour objectif de résoudre ce paradoxe en mutualisant efficacement le transport de produits locaux. C’est à dire contribuer à une alimentation responsable plus accessible, moins coûteuse,  et plus écologique.

Annuaire des entreprises Roubaix

Tripori

Tripori est une startup de la travel tech située à EuraTechnologies, elle a pour ambition de démocratiser le voyage sur mesure en permettant aux voyageurs de créer facilement et par eux-même le voyage qui leur ressemble.

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

CARFIT

CARFIT est une start-up à l’avant-garde de l’innovation technologique dans le domaine de la maintenance prédictive des automobiles. Grâce à un boîtier placé sur le volant du véhicule, CARFIT analyse les bruits et vibrations et les transforme en informations de maintenance claires et précises directement transmises sur le smartphone du conducteur.

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Actemium Lille Digital Solutions

Lille Digital Solutions est une jeune entreprise 100% VINCI Energies créée en 2015 sous forme de Start up.

Lille Digital Solutions accompagne ses clients industriels dans leur transformation digitale et leur propose des solutions innovantes (Web & Mobilité, Réalité augmentée, Big Data…).

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

Citymagine

Inspection automatisée des infrastructures par l’image.

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

ID-NRJ OTONOHM

OTONOHM conçoit, produit et commercialise des solutions d’énergie de secours universelles pour les utilisateurs d’appareils électriques nomades ( ordinateurs portables, tablettes, smartphones, caméras, appareils connectés, glacières, éclairage, ventilateurs, etc.)

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

MOFFI

moffi.io – The future of work is now

Annuaire des entreprises Annuaire des startups à Lille

EXER

Exer, distributeur à valeur ajoutée Sécurité, Mobilité et Services Managés informatiques, se positionne en accélérateur de business pour ses partenaires.

 

 

loading

Le terme “transport” au singulier désigne le déplacement de personnes ou de marchandises d’un point A à un point B. Au pluriel, il qualifie les modes de déplacement en général, qu’ils soient terrestres ou souterrains, aériens, fluviaux ou maritimes. Les transports sont divisés en plusieurs catégories : on distingue usuellement les modes de transport individuels des transports de groupe. Pour qualifier les modes de transport qui  permettent de limiter ou d’éviter totalement les émissions de gaz à effet de serre, on parle de modes de transports “verts”, écologiques ou “zéro émission”. Dans ce contexte, on parle aussi plus généralement de “mobilité durable”.  

On distingue par ailleurs les technologies de transport BtoB (professionnel) de celles conçues pour le BtoC (consommateurs finaux). Le secteur du transport professionnel concerne les entreprises propriétaires de flottes de véhicules permettant d’assurer le déplacement d’individus de façon collective et moyennant l’achat d’un billet ou d’un abonnement (compagnies de bus, taxis, bateaux, compagnies aériennes, loueurs de véhicules électriques : trottinettes, vélos, …) tandis que le transport particulier concerne tous les véhicules dont l’usager peut devenir propriétaire lui-même pour assurer ses déplacements. La frontière entre les deux univers devient poreuse à mesure que l’économie de la location et de l’abonnement se met en place et que des solutions sont recherchées pour diminuer l’empreinte carbone des individus (covoiturage, auto-partage, …). 

 

Le transport à l’heure du sur-mesure 

 

Les startups technologiques du secteur des transports conceptualisent depuis quelques années des innovations qui révolutionnent les usages. Ces innovations peuvent s’appuyer sur des logiciels, des applications mobile, le design et de la conception de véhicules individuels ou collectifs, d’objets connectés ou de briques technologiques qui aident à se géolocaliser, diminuer les accidents entre autres usages, ou, plus globalement, faire du relevé de données liées à l’exploitation des véhicules. Les jeunes pousses sont au premier plan de ces évolutions car, désireuses de s’inscrire dans une courbe de croissance explosive, elles sont en quête de solutions alternatives et de nouveaux modèles économiques qui puissent répondre très directement aux attentes de services sur-mesure réclamés par les usages des consommateurs connectés, le tout en tenant compte des problématiques climatiques. On peut en ce sens évoquer notamment le transport collaboratif, qui comprend les pratiques de covoiturage (partage d’un même véhicule à plusieurs personnes pour se partager les frais du trajet), l’autopartage ou le free-floating (la location de flotte de véhicules – vélos, trottinettes, voitures électriques, scooters en libre-service à des particuliers). Une nouvelle manière de se déplacer qui exclut l’obligation d’être forcément propriétaire pour pouvoir conduire un véhicule. 

 

Pour se déplacer, un usager dispose à présent d’une grande variété de choix de véhicules et de modes de réservation (guichets, sites Internet, applications mobiles), surtout dans les grandes agglomérations, les milieux ruraux restant encore relativement défavorisés sur ce point. Ces transformations sont particulièrement proéminentes à l’échelle d’une grande métropole européenne comme Lille où l’on peut trouver à la location dans les rues des vélos, trottinettes, scooters et automobiles électriques, des taxis et VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur) réservables très simplement via une application mobile.  

 Formez-vous au numérique avec EuraTechnologies

Les plateformes de vente de billets dans les transports sont passées en une dizaine d’années d’un secteur monopolisé par les grandes compagnies à une multitude de services dématérialisés : comparateurs de prix, micro-agences, applications mobile de réservation rapide… Des services se sont greffés sur les offres des compagnies publiques de transport en commun pour se rapprocher des usagers et leur offrir un complément, comme les plateformes de revente de billets entre particuliers. Les usagers disposent en outre de l’accès permanent, à domicile ou en déplacement, à des comparateurs de prix en ligne qui leur permettent d’élaborer leur voyage sur-mesure et en fonction de leurs moyens et de réserver un trajet en France ou à l’international indifféremment. 

 

Data et objets connectés 

 

Parmi les nouveaux usages dans les transports, les startups s’attellent à proposer une exploitation intelligente de la donnée de masse – ou big data. Le but : réduire les émissions de gaz à effet de serre en optimisant et en réduisant les trajets et donc le nombre de camions sur les routes pour les entreprises spécialisées dans le transport de colis notamment, un secteur en pleine explosion en lien avec l’expansion du e-commerce. Chez les particuliers, la récupération de données liées à l’exploitation d’un véhicule – notamment grâce à l’installation d’un objet connecté à la prise diagnostic (port OBD) – permet de mieux connaître les habitudes de consommation et de trouver des solutions pour économiser en carburant mais aussi de s’assurer du maintien d’un véhicule en bon état.  

 

Des startups du domaine des transports proposent des technologies de prévention visant à réduire l’accidentologie sur les routes grâce à des dispositifs embarqués de caméras connectées à bord qui “observent” grâce à des algorithmes de calcul le comportement du conducteur. Grâce à un signal sonore, il est alerté lorsqu’il se trouve en situation d’endormissement, afin d’éviter l’accident. Le développement d’airbags fait partie des nouvelles technologies de prévention des décès sur la route, avec la création de gilets pour motards et cyclistes intégrant des airbags “corporels” qui se déploient en cas d’accident tout autour du conducteur. 

L’émergence du véhicule autonome 

De nouveaux modes de transports urbains voient le jour : gyroroue électrique, voitures hybrides et électriques, planches de skateboard électriques, véhicules roulant à l’hydrogène grâce à une pile à combustible… L’électrique s’est tout particulièrement développé sur des modes de transport urbain légers tandis qu’il se démocratise plus doucement côté véhicule. Et bientôt ? Le futur des transports réside dans l’émergence du véhicule autonome. Si on compte déjà dans la métropole Lilloise des lignes de métro automatisées, tout est encore à faire de ce côté. Les professionnels de la livraison pensent des solutions de livraison autonomes pour parcourir de façon durable le dernier kilomètre qui sépare l’expéditeur du destinataire en ville, grâce à des robots ou drones, par exemple. Et la voiture autonome, si elle devient une réalité, nous réserve encore beaucoup de surprises et de services à élaborer, dans un contexte où la vigilance de l’usager n’est plus requise pour se déplacer. Il pourra donc se concentrer sur d’autres tâches. Toutefois, le véhicule autonome pose encore de nombreuses questions et notamment en cas d’accident. Faire les bons choix dans une situation de mise en danger d’autrui pose des questions éthiques auxquelles l’intelligence artificielle embarquée à bord ne pourra pas toujours répondre.  

Le recrutement dans les transports 

Les startups technologiques du secteur des transports recrutent essentiellement des profils techniques dans l’ingénierie : ingénieur en mécatronique, développeurs d’algorithme de calcul, ingénieurs experts en CAO et designers.  

En savoir plus sur nos startups

Nos startups innovent dans de nombreux domaines : Santé, RSE, e-commerce, IA, Assurance, agriculture connectée, énergie..

Vous aussi trouvez votre idée de startup avec EuraTechnologies.
Déjà une idée ? Faîtes vous accompagner pour le lancement maintenant. 

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie