EuraTechnologies - business plan

Comment rédiger un business plan de startup ?

Le business plan est un document capital pour tout entrepreneur, même s’il est faux la plupart du temps, en tout cas avant que ses hypothèses soient confrontées à la réalité du marché ! Le business plan regroupe de nombreux éléments, de la présentation qui sert de support au pitch aux annexes liées au marché en passant par le prévisionnel financier. Le business plan permet de mettre sur papier un grand nombre d’éléments stratégiques d’un projet, pour communiquer avec des partenaires, avec son équipe, ou simplement pour faire le point et prendre du recul en tant que fondateur.

Adapter votre business plan à votre cible

Comme pour le pitch, vous devez avant tout réfléchir à qui vous vous adressez : un investisseur, un partenaire, un banquier, un futur associé ? Il s’agit également de savoir quels sont vos besoins afin de savoir ce que vous allez leur demander. Un banquier voudra savoir si vous êtes capable de rembourser votre prêt, un investisseur attendra, en toute logique, un retour sur investissement et un associé veut s’assurer de la viabilité et de la pérennité de votre affaire.

C’est pourquoi votre business plan doit être fondé sur un modèle économique clair et sur une excellente connaissance du marché visé. Il est toujours bon de rappeler un principe de base simple mais toujours parlant : “soyez client de votre marché cible et ne vous lancez pas dans des spéculations hasardeuses sur ce dont les autres pourraient avoir besoin, envie d’acheter” comme le résume Timothy Ferris dans son best-seller La Semaine de quatre heures. C’est en partant du besoin client que vous réussirez, la stratégie “customer-centric” est indissociable de l’application de l’approche du lean startup : concevoir des produits et services qui répondent aux attentes des consommateurs avec un investissement initial minimal.

Le business plan : kézako concrètement ?

Le business plan, ou plan d’affaires, doit intégrer tous les éléments propres à votre projet de création d’entreprise. Il a pour but présenter l’étendue de votre projet économique et d’expliciter sa réalisation financière. L’intégralité du document fait entre 20 et 30 pages ou slides en fonction que vous choisissiez un document Word ou un Powerpoint comme support.  Le business plan peut être découpé en quatre parties distinctes :

  • Une première partie permet de présenter le projet avec comme points-clés à aborder : l’executive summary, soit la synthèse de votre projet, la présentation des produits et des services que vous souhaitez commercialiser ou déployer ainsi qu’une courte présentation des porteurs de projet et des équipes mobilisées.
  • Une seconde partie doit aborder le marché existant, à travers une étude synthétique, ainsi qu’une analyse de l’avantage concurrentiel de votre projet.
  • Une troisième partie est consacrée à la viabilité de votre projet et comprend votre business model, l’état d’avancement de votre projet ainsi que votre stratégie de développement et de commercialisation.
  • Une quatrième partie expose la modélisation financière de votre startup et la partie métrique : les hypothèses de chiffre d’affaires envisagées, le compte de résultat prévisionnel sans oublier le plan de financement (besoins et sources) et quelques indicateurs financiers essentiels (le besoin en fonds de roulement ou encore la capacité d’autofinancement).

Votre business plan doit donc inclure une présentation claire et précise de votre projet, le public visé par vos produits ou services, l’avantage que vous apportez par rapport aux concurrents, sans oublier les besoins financiers nécessaires à l’exécution de vos idées. Enfin, pour ce qui est des erreurs à éviter : ne pensez pas que vous êtes le seul à avoir cette idée sinon c’est qu’il n’y a pas de marché pour elle et gardez les pieds sur terre vis-à-vis des résultats escomptés à court terme. L’entrepreneuriat est avant tout une course de fond !