Publié le 29/10/2018 dans Accélération, Levée de fonds

Cautioneo : une levée d’amorçage de 350 000 euros avec Marc Menasé et Kima Ventures

david edery julien chenet cautioneo startup proptech lille immobilier

 

Ils voulaient un avis sur leur business-model et viennent de boucler une première levée de fonds auprès du business angel Marc Menasé et du fonds d’investissement Kima Ventures. Julien Chenet, CEO de Cautioneo, dévoile les coulisses de la réalisation de cette première levée de 350 000 euros par la jeune startup.

 

L’idée de Cautioneo est venue en 2016 à Julien Chenet et David Edery, deux anciens cadres bancaires. La startup intervient comme garant, avant que le locataire ait trouvé l’appartement. Elle dématérialise le dépôt de garantie, couvre les loyers impayés et les dégradations immobilières. Après une première phase d’incubation au sein du programme Start à EuraTechnologies en 2017, Cautioneo, startup de la PropTech (spécialisée dans l’immobilier) est aujourd’hui installée à EuraTechnologies au sein du Village by CA.

 

Comment est venue l’idée de lever des fonds, alors que votre startup à l’époque n’avait pas encore de solution à présenter et n’avait pas déposé ses statuts ?

« En février 2018, nous avons contacté un business angel de notre réseau, à savoir Marc Menasé du fonds d’investissement Founders Future. On voulait qu’il nous challenge sur le projet.

Cautioneo était alors en phase de pré-lancement. On voulait l’avis de quelqu’un d’extérieur sur le côté valorisation mais aussi sur la pertinence de notre produit sur le marché et la validité de notre business model.

Au final, nous sommes allés avec lui jusqu’à la levée de fonds. C’est atypique comme démarche, je le concède. C’est à l’inverse des conseils pour réussir sa levée de fonds ! » (qui préconisent d’avoir finalisé un prototype fonctionnel et/ou réalisé du chiffre d’affaires avant de lancer une recherche de financement).

Comment s’est passée la phase d’approche avec cet investisseur ?

« Le projet lui a tout de suite plu. Et il était d’ailleurs en recherche de projets pour son fonds d’investissement.

Cela n’a donc pas été une démarche de levée de fonds avec un accompagnateur mais plutôt une demande de conseils… qui a dérapé.

Nous nous sommes livrés à lui simplement et cela a matché tout de suite. Le fonds Founders Future de Marc Menasé, qui a fondé le site de ecommerce Menlook, Nextedia et Epicery, intervient souvent très tôt dans des projets en pré-amorçage. Il a conçu son fonds d’investissement pour des entrepreneurs, avec des clauses plus favorables que celles sur le marché.

Après nous avoir annoncé son souhait d’investir, Marc Menasé a parlé de nous à Kima Ventures, fonds de Xavier Niel, fondateur de Free et Station F.

julien chenet cautioneo

Julien Chenet, CEO Cautioneo

Le processus de levée de fonds a été étonnamment très rapide pour vous…

« 15 jours après la mise en relation, nous sommes allés pitcher auprès de Jean de La Rochebrochard, à Station F, qui gère le fonds Kima Ventures.

Les discussions se sont ensuite enchaînées très vite : il a suffit de simplement 3-4 allers retours pour que Founders Future et Kima Ventures deviennent nos investisseurs.

Tout était bouclé en 5 semaines, un délai rapide effectivement ! Dès le début des discussions, nos avocats se sont entendus sur une première version très précise du pacte d’associés ou ‘term sheet’. »

En quoi l’implication de Marc Menasé, entrepreneur et business angel, vous aide dans votre développement ?

« Marc a un vrai rôle de mentor. C’est lui qui leade l’accompagnement. Nous avons une réunion mensuelle formelle et nous pouvons en plus le solliciter dès que nous en ressentons le besoin.

Il nous donne des contacts privilégiés et des points d’entrée dans des sociétés. En comité de direction, ses conseils sont précieux sur les sujets clés.

Rationnellement, personne n’aurait accompagné notre projet à ce stade là car l’avenir d’une startup est difficile à cerner sans produit et sans client ! Marc Menasé a marqué sa confiance très tôt dans notre projet. »

Votre startup a lancé la commercialisation de son offre : c’est la concrétisation de la levée de fonds ?

« L’arrivée de ces investisseurs nous a effectivement permis d’accélérer le lancement. Nous sommes plus forts avec de solides partenaires à nos côtés.

Cela nous a permis de mobiliser des ressources pour améliorer le produit : davantage de fonctionnalités sur la plateforme, l’embauche de deux développeurs, la mise en place d’un service client et de plans d’actions marketing et de communication.

Aujourd’hui, nous proposons une caution pour l’habitation. A la fin de l’année, nous étendrons aux commerces et nous visons les franchises en 2019. »

Avec cette levée de fonds, vous êtes identifié comme une startup prometteuse. En quoi l’accompagnement à EuraTechologies est déterminant dans la bonne marche de votre projet ?

« Au sein du programme d’incubation Start d’EuraTechnologies, nous avons été accompagnés sur des thématiques de gestion d’entreprise, de marketing, de cycle de vente… L’équipe du Village by CA nous met, elle, davantage en relation avec des professionnels du secteur bancaire et immobilier sur des sujets liés à notre activité.

L’accompagnement par ces deux structures nous donne beaucoup d’ouverture et de connexions avec des porteurs de projet de notre promotion Start, avec ceux d’autres promo et avec des éventuels partenaires.

Être dans un incubateur nous a permis d’acquérir le vernis startup nécessaire afin de mener notre projet innovant !»

Finalement vous signez une levée de fonds en mode startup, avec beaucoup d’agilité…

« Comme David, associé fondateur et moi-même, nous venons de grands groupes, nous connaissons les process pyramidaux très longs. Là, avec notre startup et cette démarche de levée de fonds, il faut être transverse et que tout aille très vite ! ».

 

>Plus d’infos sur Cautioneo

>Les infos sur le programme d’incubation Start à EuraTechnologies

Entreprises concernées