Startups Ressources humaines

TalentView innove pour un meilleur recrutement

14 septembre 2020

Issu de la conversion client dans le e-commerce, Louis André décide il y a quatre ans de transposer son expertise dans le monde des RH en créant TalentView.

Louis André, CEO de TalentView
EuraTech

Le recrutement d’un collaborateur est une action cruciale pour les entreprises. Malheureusement, la plupart du temps trouver le bon candidat n’est pas une tâche facile. A l’inverse, de nombreux candidats souhaiteraient une approche beaucoup plus personnalisée avec les RH lors de la mise à disposition d’un poste. Partant de ce constat, Louis André, fondateur de TalentView, se donne pour mission de d’optimiser les processus de recrutement et d’humaniser la relation employeur – candidat.

Quelle est l’origine de TalentView ?

Avant mon métier était de convertir du trafic en acheteur. En clair, je devais rendre l’expérience d’un visiteur sur un site marchand la plus agréable possible pour favoriser un acte d’achat. Et puis il y a quatre ans, j’ai adapté cette expertise au monde du recrutement. J’ai fait le constat que c’est tout sauf simple de déposer un CV, de postuler à une offre d’emploi et de traiter des flux de candidatures. Avec TalentView, l’idée est de créer un véritable tunnel de conversion de candidats qui rend le recrutement aussi simple que lorsqu’on réalise un acte d’achat sur un site e-commerce.

Mais surtout, notre mission est d’humaniser le recrutement et le rendre beaucoup plus simple pour les candidats et les entreprises. Notre solution permet une plus grande efficacité pour identifier les meilleurs candidats et favorise les rencontres. Concrètement, le postulant dispose de toutes les informations sur l’entreprise et peut défendre sa candidature au fur et à mesure de sa candidature. Notre tunnel de conversion repose sur 3 étapes clés : une présentation de l’entreprise qui permet de découvrir l’environnement et le personnel d’encadrement liés au poste disponible. Ensuite, une seconde étape permet d’évaluer le candidat en 5 ou 6 questions, ceci afin de s’assurer qu’il correspond bien aux critères de base de la mission. Enfin, dans la troisième étape nous proposons au candidat de se « pitcher » en vidéo et de répondre à une question qui lui est posée par son futur boss. Cette approche est beaucoup plus humaine et se substitue à la lettre de motivation, qui n’est jamais lue par les employeurs.

Côté entreprise, nous mettons à sa disposition l’équivalent d’un CRM dédié au recrutement de candidats. Avec celui-ci, le RH va créer des annonces et les diffuser sur les différentes plateformes d’offre d’emploi. Toutes les annonces sont centralisées quels que soient les points de diffusion et les candidats vivent la même expérience avec le même niveau d’information.

Quelle est votre vision du marché de l’emploi ?

C’est un marché paradoxal ! Il a sans doute été un des premiers à se numériser en adoptant très vite Internet au milieu des années 90. Mais pour le reste rien n’a changé : on collecte des CV et des lettres de motivations, et une réponse est éventuellement donnée aux candidats. Il n’y a pas eu réellement de transformation numérique. Pourtant c’est devenu un véritable sujet car les entreprises se battent pour avoir les meilleurs profils sur des métiers où il n’est pas facile de recruter. Et puis la marque employeur arrive aussi en force. Les RH ne sont plus seulement là pour gérer du flux de candidats, ils doivent aussi marqueter l’entreprise.

TalentView en quelques chiffres ?

Aujourd’hui l’équipe de TalentView est constituée de 7 personnes, aucune ne venant du monde des RH car il est important de souligner que nous ne nous substituons pas du tout aux expertises en recrutement des entreprises. Notre fierté est d’avoir permis à 360 000 candidats de postuler via notre plateforme, avec un rythme de croisière actuel de 10 000 candidats par semaine. Et puis bien sûr, il y a notre portefeuille client qui est constitué de 60 clients grands comptes répartis en France, en Angleterre, en Suède et en Afrique francophone. Et puis une autre très grande fierté c’est d’avoir convaincu des grands groupes comme M6 ou Vinci Crédit Agricole de nous suivre dès le début de l’aventure.

Quelle est votre histoire avec EuraTechnologies ?

Nous avons postulé en septembre 2019 pour intégrer fin octobre le programme d’accélération Scale à EuraTechnologies. Ce programme est précieux car il nous permet de rencontrer des intervenants sur les problématiques qui nous concernent, à savoir faire grossir l’entreprise et évoluer notre produit. Cet accompagnement sur 9 mois nous permet notamment de rencontrer des mentors, de participer à de nombreuses conférences et aussi d’échanger avec d’autre entrepreneurs qui nous éclairent par leur propre expérience. Et bien entendu, nous sommes préparés à une étape fondamentale : rencontrer nos prochains investisseurs !

Pour en savoir plus sur TalentView

Pour en savoir plus sur le programme Scale

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie