Startups Mon Qualiticien

Mon Qualiticien accélère la transformation numérique du secteur de la santé

28 octobre 2020

En lançant Mon Qualiticien, Simon Froment souhaite accélérer la transformation numérique des services de santé.

Simon Froment, CEO de Monqualiticien
EuraTech

La numérisation des services de santé est devenue plus que jamais cruciale. Avec Mon Qualiticien, Simon Froment veut optimiser le temps passé sur des tâches non essentielles pour permettre au personnel hospitalier de se concentrer sur ses missions premières.

Quelle est l’origine de Mon Qualiticien ?

J’ai fondé Mon Qualiticien il y a maintenant 3 ans. Toute ma famille est issue de l’univers de la santé, et je suis le seul transfuge qui est parti de cet environnement pour faire du marketing digital. Mais lorsque mon père est parti à la retraite nous avons décidé d’associer nos compétences autour de son savoir-faire : évaluer les établissements de santé avec des mises en place de notations et des méthodologies pour améliorer la qualité de service. Nous avons donc décidé de nous baser sur ses 30 ans d’expertise et de remontées de problèmes pour apporter une solution numérique autour de cette problématique. Le concept de Mon Qualiticien était né !

Quelle est votre mission ?

Nous apportons une solution logicielle qui permet d’améliorer la qualité des services offerts dans les établissements de santé. Ces établissements ont une obligation de mise à disposition des procédures auprès des professionnels. Mais encore aujourd’hui, beaucoup d’éléments sont consignés de façon très classique sur des feuilles de papier dans un classeur. Notre plateforme propose une gestion électronique des documents, permet de s’assurer qu’un document est conforme, qu’il est bien transmis aux personnes dont on attend une signature ou un engagement. Pour les administrateurs d’établissement, notre solution permet de mieux gérer cette base documentaire et son archivage.

Mais nous allons également plus loin avec une remontée de problèmes variés, comme par exemple la plainte d’une famille, une absence de livraison ou encore un manque de matériel. Tous ces événements sont tracés et nous générons des tableaux de bords d’analyse prédictive qui permettent d’anticiper ou de mieux résoudre les problèmes. Concrètement, notre plateforme repose sur deux piliers : un back office pour les gestionnaires des établissements qui leur permet de consulter des tableaux de bord pour les aider dans leur prise de décision au quotidien ; et une application destinée aux personnels hospitaliers qui permet de faire remonter les données.

Quelle est votre vision du marché de la santé ?

C’est un secteur qui est en forte demande de numérisation. Et cette tendance s’est fortement accélérée avec le COVID19. La santé n’est pas encore optimisée dans les processus et dans les transmissions de l’information. D’ailleurs, dans l’enveloppe de 22 milliards alloués à la santé dans le récent Ségur de la santé, 600 millions sont dédiés à la numérisation des établissements. C’est clairement un secteur qui a décidé d’accélérer sa transformation numérique.

Monqualiticien en quelques chiffres ?

En trois ans d’existence nous sommes passé de 3 personnes à 16 personnes en 2020. Et ce n’est pas fini puisque nous projetons d’être 30 l’an prochain. Notre chiffre d’affaire a été multiplié par 3 malgré la covid-19 et nous équipons ce mois-ci nos premiers établissements en Belgique.

Quelle est votre histoire avec EuraTechnologies ?

Depuis le départ, nous avons un statut hybride entre santé et technologies. Notre parcours suit cette même logique. Il y avait donc un sens à commencer notre incubation à Eurasanté pour travailler notre partie réseau dans le secteur de la santé. Puis rapidement nous avons intégré le Village by CA pour enfin intégrer le programme Scale d’EuraTechnologies, où nous avons axé notre accompagnement sur un profil plus technologique de fournisseur de solution SaaS. Il est finalement plus important que l’équipe grandisse dans un écosystème technologique, car c’est notre cœur de métier. EuraTechnologies nous a permis d’accélérer le développement de notre système en mettant en place une première offre logicielle et la tester sur le marché. Mais ce qui est également très important, c’est cette opportunité d’être coaché par des mentors. Nous rencontrons régulièrement des entrepreneurs qui ont vécu ce que nous vivons, et c’est particulièrement précieux pour nous faire avancer plus rapidement.

Pour en savoir plus sur le programme Scale

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie