Startups Accélération

LivinFrance, le guichet unique des services destinés aux étudiants étrangers

22 octobre 2020

Avec LivinFrance, l’objectif d’Eden Gourcerol, son fondateur, est simple : rendre simple les démarches des étudiants étrangers qui rejoignent une école française.

Eden Gourcerol, CEO LivinFrance
EuraTech

Arriver dans un pays étranger lorsque l’on est jeune étudiant n’est pas toujours chose aisée. En plus de l’intégration dans le pays d’accueil, les étudiants doivent faire face à des complexités administratives qui ne sont pas toujours faciles à comprendre et à gérer. C’est pour régler ce problème qu’Eden Gourcerol a décidé de créer LinvinFrance. Son objectif : simplifier l’arrivée des étudiants étrangers en France.

Quelle est l’origine du projet LivinFrance ?

Ce projet est né durant mes études. Enrique, un ami de promotion, m’a demandé de l’aide pour obtenir une assurance habitation. Il ne savait pas que c’était obligatoire, alors qu’il devait entrer dans son logement le jour même. Nous avons tenté de résoudre le problème ensemble mais ça a été très compliqué : personne ne parlait anglais dans le service client de l’assureur, et quand il a fallu payer, le compte bancaire Enrique n’était pas encore actif. Cet enchaînement chaotique de complications a été le déclic pour proposer un service complet aux étudiants étrangers arrivant en France.

J’ai commencé à travailler sur ce projet en 2015, en parallèle de mes activités. Et puis en 2018, avec mon associé, nous avons revu le modèle pour faire de LivinFrance la porte d’entrée pour les étudiants internationaux qui arrivent en France, en partenariat avec les principales écoles nationales. En quelques clics et dans un endroit unique, un étudiant peut désormais s’installer et régler une grande partie de ses démarches administratives, comme l’ouverture d’un compte en banque, la souscription à une assurance habitation ou l’activation d’une carte de transports.

Quelle est votre vision du marché ?

C’est un marché qui double tous les 5 ans. La France est une terre d’accueil phénoménale mais quand on regarde de plus près on constate que les étudiants sont contents de ce qu’ils vivent d’un point de vue humain mais qu’il y a une grosse zone d’ombre autour des procédures administratives. Ce n’est pas toujours simple pour des jeunes qui rentrent tout juste dans une vie autonome. A terme, nous allons développer LivinFrance vers d’autres services. Les étudiants étrangers sont les futurs recrutés de demain, nous allons donc progressivement proposer des offres d’emploi. Et puis nous songeons également à adapter notre plateforme aux services pour les expatriés.

Quelques chiffres significatifs au sujet de LivinFrance ?

Depuis notre arrivée à EuraTechnologies, nous avons multiplié par 13 notre réseau d’écoles partenaires, qui sont désormais au nombre de 71. Malgré la crise COVID19, nous avons pu multiplier par 3 le nombre d’étudiants en accueil l’été dernier. A ce jour, nous avons aidé 10 000 étudiants, dont 3000 rien que pour la rentrée 2020. Autre point important, nous allons doubler nos effectifs d’ici la fin de l’année. Pour finir, notre objectif est d’avoir toutes les écoles françaises sur notre plateforme pour la fin 2021.

Quel est le modèle économique de LivinFrance ?

Tout d’abord, nous sommes partenaires des écoles qui font la promotion de notre service. Par défaut elles se retrouvent à gérer certaines problématiques des étudiants qui ne font pas partie de leur métier. Nous leur apportons une solution simple à intégrer : c’est presque un outil de communication qui permet de rassurer les étudiants lorsqu’ils décident de venir en France. Nos revenus sont générés par nos par les volumes d’affaires que nous apportons aux offreurs de services. Nous prenons une commission sur chaque assurance souscrite, sur chaque compte bancaire ouvert, sur chaque forfait téléphonique qui est contracté sous forme d’un reversement. Il est important que tout soit gratuit pour les étudiants.

Quelle est votre histoire avec EuraTechnologies ?

Au départ de notre aventure nous étions incubés à l’Université Catholique de Lille. Nous avions identifié le programme d’accélération d’EuraTechnologies comme un booster potentiel. Nous avons donc présenté notre projet, mais une faiblesse dans notre modèle ne nous a pas permis d’être intégrés. Nous avons donc revu notre copie, et cette fois-ci nous avons pu intégrer le programme Scale en 2019. Pour nous les bénéfices de ce programme ont été immédiats. Je souhaitais être challengé régulièrement et pouvoir aller échanger avec d’autres entrepreneurs confrontés aux mêmes problématiques que les miennes. Cet aspect réseau est essentiel : les retours d’expérience que nous avons eus nous ont fait grandir 1000 fois en quelques mois…

Accélérateur de startups : en savoir plus sur le programme Scale

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie