Startups - Les derniers articles Acquisition

Le groupe Astek rachète INEAT, entreprise pionnière à EuraTechnologies

18 décembre 2020

INEAT
EuraTech

À l’aube de ses 15 ans d’existence, INEAT, entreprise historique d’EuraTechnologies, parmi les premières à s’être installées sur son campus lillois, annonce son rachat par le groupe de conseil en technologie Astek. Une acquisition dont les négociations avaient commencé avant le premier confinement et aboutissent en pleine crise sanitaire… Un « alignement des planètes » s’est joué ici, en témoignent Yves Delnatte et Cyril Delbecq, ses co-fondateurs.

 INEAT est une agence digitale qui adresse les enjeux du e-commerce et de la relation-client en passant par le m-commerce et les réseaux sociaux. Elle figure dans le top 3 des entreprises qui ont créé le plus d’emplois dans l’agglomération lilloise. Ses co-fondateurs, Cyril Delbecq et Yves Delnatte sont originaires de Roubaix et Lille. Leur entreprise a grandi étape par étape à EuraTechnologies jusqu’à arriver à 200 collaborateurs sur la région, 250 en France et plus de 300 dans le monde (Canada, Chine). Figurent parmi les références client d’INEAT les principaux acteurs de la grande distribution. Pour Cyril Delbecq, « INEAT est devenu trop petit pour adresser de nouveaux marchés pour lesquels nous avons pourtant les compétences en interne« . A ce titre, INEAT discutait depuis le premier trimestre 2020 avec quelques entités financières mais c’est la rencontre avec le groupe Astek, acteur de l’ingénierie et spécialiste en conseil technologique, qui a donné envie aux deux associés de se lancer.

« Le groupe Astek va nous donner une surface financière plus large pour adresser les projets stratégiques de nos clients, ce qui vient parfaitement s’intégrer à notre démarche de déploiement actuel de la marque INEAT » apprécie Cyril Delbecq. Pour Yves Delnatte, c’est aussi une pérennisation de la dynamique de création d’emplois en vigueur chez INEAT. Le groupe Astek et INEAT ont pour objectif commun de faire grandir de 200 à 400 collaborateurs la société sur la région lilloise d’ici les trois prochaines années en conjuguant leurs forces. Yves Delnatte, très attaché à la région malgré son émigration au Canada depuis quelques années pour étendre INEAT sur place, affirme qu’il s’agit là d’une ambition « bonne pour EuraTechnologies, bonne pour l’écosystème et bonne pour INEAT ». Pour Cyril Delbecq : « ce rachat va permettre à l’agence de renforcer ses offres et sa proposition de valeur chez ses clients – et notamment les grands comptes chez qui INEAT n’est pas encore référencée« .

Un rachat choisi

INEAT Astek

Une signature à distance, crise sanitaire oblige

Pour Yves Delnatte : « Astek est un grand frère, un groupe de taille intermédiaire qui correspond bien à nos valeurs et nous permet d’exister sans se faire diluer« . La transaction a été pensée notamment pour permettre au groupe de se développer dans le nord grâce à la forte empreinte d’INEAT à Lille mais également au Canada passant ainsi à 450 collaborateurs là-bas. Astek a pour ambition de doubler les effectifs lillois d’ici 4 ans. Dans un même temps, grâce à l’ADN multi-services d’Astek, INEAT va pouvoir adresser des problématiques client dans le domaine de l’informatique industrielle, des télécoms, des transports et de la banque, de nouveaux sujets enrichissants à développer en France et à l’international, tout en gardant son siège local historique qui, ajoute Yves Delnatte « restera naturellement à EuraTechnologies« .

INEAT ASTEK

Poulpy, la mascotte d’INEAT – le jour de la signature entre INEAT et Astek

Au sujet de la période complexe et de la transaction, advenue en plein cœur de la crise sanitaire, Yves Delnatte admet : « Ca a été un peu bizarre de tout faire à distance pour moi, depuis le Canada et pendant la crise, mais ce n’est jamais le bon moment au final. On a fait le meilleur choix possible et les planètes étaient alignées, alors même si ça n’était pas le bon moment, il fallait y aller ! Et y compris hors crise, nous aurions fait le même choix« .

Un ADN et des valeurs en commun

Pour Astek, il ne s’agissait pas d’engloutir une énième entreprise mais de réaliser un « mariage qui a du sens » exprime Julien Galvadon, président du groupe. Il ajoute : « Astek intervient à la fois sur la R&D externalisée et sur les métiers de la transformation numérique et compte sur INEAT pour accélérer son développement sur les métiers du numérique les plus porteurs grâce à son statut de pure player du digital et de l’e-commerce« .

Côté valeurs, les deux entreprises se sont agrandies de manière organique de la France à l’international et ont conservé jusqu’au bout leur essence. Le fondateur d’Astek, Jean-Luc Bernard reste le principal actionnaire du groupe depuis 32 ans, garantissant une vision stratégique à long terme, tandis qu’Yves Delnatte et Cyril Delbecq sont eux aussi restés maîtres du jeu d’INEAT depuis 2006. Pour Julien Galvadon « INEAT et Astek sont deux sociétés à forte consonnance technologique, ancrées dans l’innovation et le digital, qui partagent une vision commune du métier, basée sur le positionnement central des collaborateurs, l’agilité et l’entrepreneuriat« . En somme, un ADN commun.

En chiffres :

  • INEAT a réalisé un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2020
  • Le groupe Astek atteint avec cette acquisition un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros et 5000 collaborateurs dans le monde.

L’opération entre Astek et INEAT intervient après les précédents rachats d’INTITEK (France, Pologne, Canada, Espagne) et MERITEK (Amérique du Nord) pour le groupe. Cette politique d’acquisition ciblée devrait se poursuivre pour Astek qui mène de front un développement organique et externe. Le groupe a fixé son C.A prévisionnel à 500 millions d’euros d’ici à 2024.

A lire aussi : Le groupe Qwamplify rachète les  agences digitales lilloises La Revanche des Sites et Meetyourdata




Oct. 14th : FutureProof Summit

Startups join forces to hack our continent 💪

🚀 Come to innovate, share ideas, co-create and scale-up your business!
FutureProof Summit brings together startup founders, corporate C-levels, public decision-makers, investors and world-class researchers.