Startups

Covid-19 : La communauté des entrepreneurs s’organise et prend des mesures pour faire face

25 mars 2020

COVID-19 visioconférence
EuraTech

Afin de faire face à cette période inédite, la communauté des entrepreneurs basée sur les différents campus d’EuraTechnologies adapte son rythme de travail, le fonctionnement de ses équipes et de son organisation et recherche des biais de préservation de son business pour assurer l’avenir. Retour sur les premiers témoignages échangés entre chefs d’entreprise, startuppers et partenaires de l’écosystème tech à l’occasion d’un workshop en visio-conférence initié par les équipes d’accompagnement d’EuraTechnologies.  À l’ordre du jourles sujets prioritaires du moment : méthodes de réorganisation, mesures d’aide gouvernementales, finances & RH.

 

Pour assurer la continuité de son accompagnement et service aux entrepreneurs, EuraTechnologies a mis en place un workshop d’entraide et de solidarité pour favoriser les échanges de bonnes pratiques et solutions à mettre en place face à cette situation de crise sanitaire, dont la durée et les conséquences sont encore à ce jour difficiles à estimer.  Les bonnes pratiques extraites de ces entretiens sont ici récapitulées.

 

Ré-organiser ses méthodes de travail

Le télétravail est le mode organisationnel qu’ont adopté une grande majorité des chefs d’entreprises – quand il est envisageable – pour assurer la continuité de leurs activités dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Pour les entreprises et les collaborateurs qui n’en ont pas l’habitude, la pédagogie et le soutien des équipes IT ont été nécessaires, pour fournir le matériel et installer les outils collaboratifs incontournables pour travailler à distance. Mais pas seulement. La prise en compte du contexte familial de chacun est une donnée que les chefs d’entreprise ont aussi souvent fait le choix vérifier dans leur réorganisation : « Nous restons présents les uns pour les autres et vérifions que nos collaborateurs n’ont pas de difficulté à travailler à distance au vu de leur situation familiale et de leur organisation à domicile » précise un entrepreneur.

 

Plus souvent que d’ordinaire, les entreprises doivent donc veiller aux aspects psycho-sociaux, du fait de l’isolement de leurs salariés, lorsque tout le monde ne bénéficie pas des mêmes conditions de vie dans ce confinement imposé. La créativité est sollicitée pour créer des points de contact entre les équipes : apéros à distance, sessions de sport en webcam, prendre régulièrement des nouvelles de ses collaborateurs… Pour quel résultat in fine ? « Une partie de mon activité a été réaxée sur le fait de préserver la productivité en interne » détaille un entrepreneur. Parce que ce confinement peut avoir des conséquences sur le moral et la motivation des troupes, les entreprises se réinventent et versent davantage dans la relation de proximité qu’à l’ordinaire. Mais c’est aussi et surtout une question de solidarité. La façon dont cette période aura été gérée par les employeurs sera retenue par les équipes et pourra constituer un gage de fidélisation des ressources humaines pour l’avenir.

 

Finances : faire une analyse d’impact

Les chefs d’entreprise de l’industrie du numérique savent que leur résultat prévisionnel risque de subir des variations importantes en 2020. Le catastrophisme systématique n’est cependant pas de mise et il faudra prendre les situations au cas par cas, mais il est néanmoins recommandé de veiller et anticiper l’impact de cette crise sanitaire sur la trésorerie. Côté partenaires investisseurs, on annonce déjà assez majoritairement le gel ou le report de financements – à quelques exceptions près – pour les nouveaux entrants – et la concentration sur les portefeuilles existants. La période est donc propice pour faire une analyse d’impact sur la trésorerie globale et de prendre des mesures en fonction : solliciter le paiement anticipé des factures en cours auprès de ses clients, faire des économies pour garder un fond de trésorerie disponible pour relever la barre dès que l’économie repartira et envisager le recours aux mesures d’aide d’urgence mises en place par l’Etat et les organismes de financement :

 

Lire à ce sujet : COVID-19 : guide des liens utiles

 

Se préparer au redémarrage

Personne ne peut à ce jour anticiper ni la date exacte de sortie du confinement ni celle de la reprise économique après une telle interruption, mais les entreprises peuvent se mettre en position pour préparer l’après. Si des contrats ont dû être mis en pause, des salariés placés temporairement en chômage partiel, des actions événementielles, marketing et communication interrompues, toutes ces données peuvent faire l’objet d’un plan de reprise des activités. La construction d’un tel plan peut insuffler de l’optimisme aux équipes et donner un nouvel objectif à atteindre lorsque tout le reste a été mis en pause.

Pour les startups qui viennent de se lancer, l’heure est à la prise de recul et à la consolidation des bases… Réfléchir à son business model, aux documents à réunir et à rédiger pour lever des fonds ultérieurement, prendre contact avec de futurs partenaires, organiser ses outils et préparer ses futures campagnes marketing pour faire connaître son produit.

 

Une initiative à découvrir : Ateliers anti-crise de l’Institut du Commerce Connecté

État, région, chambres consulaires et organisations patronales se mobilisent pour assurer la continuité pour assurer la continuité économique du territoire et soutenir les entreprises.

Retrouvez les mesures d’urgence régionales et dispositifs mis en place sur le site de la Préfecture des Hauts-de-France et du Nord.

Le numérique recrute ! CDD, CDI, stages, alternances & decouverte des formations

Rendez-vous au Daily Jobs le 29 & 30 septembre à EuraTechnologies, Lille