Evénements

[CES 2021] Pourquoi s’y rendre et comment s’y préparer  ?

25 mai 2020

CES 2020
EuraTech

Le mois de janvier a coutume d’être, pour les startups technologiques qui ont le regard tourné vers l’international, celui du Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas. C’était cette année le cas des startups de la délégation Hauts de France et EuraTechnologiesLe salon américain continue d’attirer un public d’entrepreneurs français toujours plus nombreux. On récapitule pour vous les bénéfices d’une participation à cette grand-messe de l’innovation. 

Pour accélérer son réseau commercial en un temps record

Cette année, 9 startups de la région Hauts-de-France exposaient au CES, du 7 au 10 janvier. L’occasion de s’exposer au passage à 175 000 visiteurs répartis sur les 250 000 m² du salon. Depuis quelques années, la délégation française est la deuxième délégation en matière de représentation, derrière les Etats-Unis. Les startups françaises sont si nombreuses au CES car elles cherchent à obtenir des rendez-vous business cruciaux, faire du networking avec leurs pairs, préparer leur internationalisation voire vendre lorsqu’elles sont assez matures… Mais également avoir l’occasion de confronter leurs projets à la réalité du terrain et au regard critique de potentiels investisseurs internationaux. Roman Igual, CEO de Lituus et créateur d’un collier connecté pour l’élevage bovin témoigne de son intérêt pour le brassage international de visiteurs présents au CES : « Nous avons profité du salon pour découvrir le marché américain, mais également d’autres marchés grâce aux nombreuses nationalités présentes. » Le CES propose de nombreux événements networking pour favoriser les rencontres.

Pour Alexia Charbonnier, CEO et co-fondatrice d’Actizzy, une plateforme de réservation d’activités et loisirs dans les Hauts-de-France, le CES a représenté une manne de nouveaux contacts : « Le CES a été ultra bénéfique : nous avons obtenu de nombreux leads qualifiés de professionnels de l’hôtellerie et de personnes travaillant dans le tourisme. L’objectif est de transformer ces leads dès notre retour en France pour profiter des répercussions post-salon. » explique-t-elle.

 

Gagner en visibilité médiatique et tester la réaction internationale

Avec plus de 6000 journalistes internationaux présents pour assurer la couverture du CES, il serait dommage de se priver de la visibilité donnée aux startups françaises :

Europe 1 : CES 2020, santé et technologies : quelles innovations ?

20 minutes : CES 2020, le collier connecté qui facilite la vie des éleveurs

Les Echos : Bisom facilite l’intervention des urgentistes sur tablette

Lille Actu : 9 startups des Hauts-de-France présentent leur concept à Las Vegas

La Tribune : My Cyber Royaume, le serious game qui soigne

Les Echos : Lituus invente le collier connecté qui surveille la santé des bovins

Démontrer son potentiel de croissance  

Au-delà des articles dans la presse, sur le CES, deux startups en particulier ont su retenir l’attention. C’est le cas d’Otonohm, une startup lilloise qui mettait les pieds au CES de Las Vegas pour la deuxième fois et qui conçoit une batterie lithium puissante et longue durée consommant exceptionnellement peu d’énergie. Otonohm a d’ailleurs remporté le Prix Energie lors de la soirée Convergence Innovation, un prix remis par Enedis en présence de la secrétaire d’État auprès du Ministère de l’économie, Agnès Pannier-Runacher 

Dans le cas de Bisom, cette plateforme de télémédecine d’urgence a su séduire le jury d’experts du Village Francophone dans la catégorie e-santé et a raflé de ce fait le Prix E-Santé. 

Réussir son CES : une préparation intensive à EuraTechnologies

Réussir sa présence sur un salon international ne coule pas forcément de source et c’est pour cela que de nombreuses startups et entreprises se font accompagner. Avant de s’envoler pour les Etats-Unis, la délégation Hauts-de-France et EuraTechnologies a bénéficié d’une préparation personnalisée encadrée par des professionnels métiers.

Au programme :

  • Pitch en français et en anglais
  • Comment cibler ses rendez-vous business
  • Networking stratégique
  • Gestion communication et presse

Grâce à ce suivi en amont et à leurs performances sur place, la plupart annoncent déjà leur volonté de vivre une 2e édition du CES d’ici 2021. C’est le cas notamment de Céline Guillaume, Energy Manager de Smart Buildings Energy :  »On souhaite revenir l’année prochaine avec le déploiement de notre plateforme chez de nombreux clients pour passer à une nouvelle phase de l’entreprise. »

Lire aussi :

 

Envie de vous rendre sur le CES en 2021 ?

La région Hauts-de-France et EuraTechnologies sélectionnent, préparent et accompagnent les acteurs du numérique désireux de participer à ce rendez-vous professionnel incontournable pour développer leur activité et leur réseau. Pour toute information autour des modalités et conditions de votre participation au CES 2021 au sein de notre délégation, inscrivez-vous dès à présent via le formulaire ci-dessous :

Formulaire de candidature CES 2021 

Appel à projets : postulez au programme d'incubation Start avt le 10 janvier 2021

80 jours intensifs avec nos startups managers pour valider votre projet numérique, deeptech, data, IA, blockchain, fintech, cybersécurité, medias, ecommerce, retailtech, proptech, agtech, greentech, ou robotique et industrie