Accélération : 4 entrepreneurs racontent leur phase de structuration au sein d’EuraTechnologies

startup acceleration euratechnologies accelerateur lille programme scale

Politique commerciale, stratégie d’entreprise, gestion des ressources humaines… Les startups accélérées à EuraTechnologies sont accompagnées sur le chemin de la croissance.  Quatre entrepreneurs racontent ce qu’ils ont changé dans leurs axes de développement grâce au programme d’accélération Scale.

« Le programme Scale apporte des outils dans la conduite et l’approche du business. C’est une vraie boite à outils pour se développer. Comme on est dans une itération en permanence, l’accélération nous permet d’outiller, en continu, cette itération » explique Simon Vancoppenolle, CEO de Boost Your Brand.

En phase d’accélération, une startup a besoin de se réorganiser pour établir de solides bases afin de cheminer vers une croissance exponentielle. L’accélération, qui intervient généralement après la première année de vie de l’entreprise, signifie pour elle une forte hausse de ses ventes avec l’industrialisation de sa production.

Mais démultiplier ses canaux d’acquisition clients, et pour certaines doubler voire tripler leur nombre de clients en quelques semaines, implique la mise en place de procédures spécifiques et parfois la révision, ou en tout cas l’adaptation, de son organisation. Le ou les dirigeants cherchent alors le plus souvent des conseils à appliquer auprès d’interlocuteurs privilégiés.

A EuraTechnologies, le programme d’accélération Scale permet aux startups de traverser cette étape clé, aux côtés d’autres entrepreneurs, grâce au mentorat et au coaching individualisé.

C’est le cas de Furioos, fondée il y a moins de deux ans par Christophe Robert. La startup tech, qui a commencé ses premières lignes de code en décembre 2017, a intégré la 4e promo du programme Scale en avril 2018.

« Nous sommes venus pour gagner en robustesse sur le plan stratégique et améliorer nos ventes » retrace le dirigeant. Celui-ci est déjà familier avec EuraTechnologies : il y a d’ailleurs fondé sa précédente startup Stéréograph, il y a quasiment dix ans.

« Indiscutablement, la locomotive EuraTech rend les choses plus simples. »

En quête de conseils et d’expertise métier

Gérer la croissance d’une société, en taille et en volume d’affaires, est le cœur d’un accélérateur de startups. Des experts métier viennent apporter théorie et enseignements pratiques. Ainsi, le volet ressources humaines fait partie prenante de l’accélération dans le programme Scale. Partager les informations stratégiques au bon moment permet au dirigeant de mobiliser son équipe et d’indiquer clairement la direction.

Eric Vezzoli Go Touh VR startup lille« Les master classes sur le management, les valeurs d’entreprises et les RH nous ont vraiment aidé dans les procédures et le day to day avec les collaborateurs. Nous avons ajouté des techniques apprises dans ces meetings » confirme Eric Vezzoli, CEO de GoTouchVR. La startup deep tech, qui édite des solutions d’immersions haptiques en réalité virtuelle, a suivi le programme d’avril à décembre 2018.

Son dirigeant Eric Vezzoli s’est également aidé des retours d’expérience d’entrepreneurs plus matures avec qui il a pu échanger à EuraTechnologies.

« La mise en place de temps de partage d’équipe sur nos avancées et les étapes de notre développement commercial nous a été très bénéfique. Nous pratiquons également la transparence dans la communication. » La nécessité de davantage parler avec ses collaborateurs s’est faite sentir au fur et à mesure de la croissance de la société. « Les employés ont tout de suite adopté la boucle de feedback sur la technologie, les visions et les actions des forces de vente. »

GoTouchVR, qui à ce jour emploie 13 salariés, a mis également en place un programme d’évolution personnalisée pour chaque employé. Le déploiement a été rapide, en deux semaines, détaille son CEO. « Cela nous a aidé à améliorer les relations dans la société et à renforcer l’esprit d’équipe. »

Accélérer pour se changer

Aller vite, réduire ses coûts d’acquisition, augmenter son volume d’affaires tout en garantissant la qualité de son produit ou service, mieux vendre… La problématique de l’accélération implique de se concentrer sur plusieurs leviers.

« Quand j’ai commencé le programme, j’étais avec mon associé et nous avions une marketplace BtoC. Nous avons pivoté en cours de route et depuis je suis parti seul sur un nouveau projet » raconte Simon Vancoppenolle, CEO de Boost Your Brand. « L’accélération m’a aussi apporté l’ouverture à la scalabilité. »

Présentation de ses metrics, explications de son business model, de son plan d’action et de son prévisionnel… Les entrepreneurs sont incités à se confier, en toute confidentialité, pour recueillir les avis de leurs pairs. Et ensuite adopter une posture de changement pour réussir leur transformation.

simon vancoppenolle boost your brand« Nous avons pivoté grâce aux échanges que j’ai eu au sein de Scale. L’origine de notre pivot est venue d’une constatation simple, chiffres à l’appui. Nous n’avions pas les moyens de nous développer sur notre marché, après 12 mois de BtoC.  Il fallait investir massivement dans le marketing pour acquérir notre clientèle face à des concurrents déjà bien implantés » poursuit Simon Vancoppenolle.

Sa nouvelle société, Boost Your Brand, est désormais une place de marché BtoB de revente d’invendus textiles. En 9 mois d’accélération, un dirigeant est accompagné afin de prendre les bonnes décisions de stratégie d’entreprise et de passer plus rapidement à l’action concrète.

Les bienfaits du mentorat

Le mentorat est une brique décisive à EuraTechnologies. Les entrepreneurs sont suivis par différents mentors tels que Philippe Herbert de Kreaxi. Ils interviennent à plusieurs reprises au cours des 9 mois du programme d’accélération Scale pour y délivrer leur expertise.

Pour Christophe Robert de Furioos, le mentorat « a été moteur pour nous mettre en relation avec les bonnes personnes quand on était hésitant, encore en phase de bêta, sur notre produit. »

« Le regard de l’accelerator manager a été très juste et bienveillant. Il ne nous a pas brossé dans le sens du poil et a été assez objectif dans ses remarques » raconte le dirigeant. « Il nous a aidé à analyser notre offre d’un point de vue marketing pour mieux l’adapter à la réalité du marché » note Christophe Robert.

Furioos, qui est une solution d’hébergement cloud de streaming d’applications 3D, a profité de sa présence dans l’accélérateur pour réaliser la mise sur le marché de son service, courant 2018. « C’était le moment d’accélérer, avec une version alpha du produit, aussi bien sur le marketing que sur la recherche d’investissement. Le programme Scale nous a aidé à connecter notre produit au marché et aux investisseurs » déclare Christophe Robert.

Pour réaliser son pivot, Simon Vancoppenolle s’est, lui, posé plusieurs questions : « Qu’est-ce qu’on doit faire ? Comment se réinventer ? ». Il s’est servi des rendez-vous en one to one avec les mentors et avec les formateurs pour explorer plusieurs pistes. Grâce à Scale, les dirigeants des startups rencontrent en une journée une vingtaine d’entrepreneurs plus matures lors de speed meetings. En 20 minutes, chacun peut discuter avec un dirigeant aguerri sur ses technologies, ses techniques de vente, ses difficultés. Voire dans certains cas, être introduit chez des partenaires qui peuvent devenir des clients. Le réseau d’entrepreneurs d’EuraTechnologies compte entre autres Nicolas Hammer de Critizr, Manuel Davy de Vekia, Martin Ducroquet de Sencrop ou encore Adrien Verhack de Dejbox.

« Cette journée, où l’on fait part de nos metrics devant un parterre de professionnels a été décisive. Les différents retours ont confirmé mon instinct d’investir le marché professionnel » détaille Simon Vancoppenolle.

Augmenter son volume d’affaires

Pour une startup en voie d’accélération, la mise en relation avec des partenaires d’affaires est un outil efficace et important.

Marc Prempain Viibe« Toutes les mises en relation ont été clairement ce qui a le plus dégagé de valeur dans notre accélération » détaille Marc Prempain, CEO de Viibe. « Il y a un fort esprit relationnel et communautaire à EuraTechnologies. »

La startup Viibe, qui a lancé sa V2 en avril 2018 au démarrage de son accélération, édite une solution mobile de vidéoassistance dédiée à la maintenance industrielle.

Être accélérée au sein du programme Scale donne effectivement accès à une communauté d’entrepreneurs aguerris qui viennent témoigner de leurs parcours et échanger avec les « scalers » du programme. Les dirigeants témoins délivrent des connaissances théoriques et pratiques sur la gestion d’une société, gérer les relations avec ses investisseurs, adopter un management efficace de ses salariés, mener une démarche continue de recherche et développement.

En complément du mentorat, les « scalers » s’appuient aussi sur ces échanges entre pairs pour connaître et décider de la mise en place de dispositifs et d’outils pérennes. Après l’identification de leur domaine stratégique d’affaires, ils peuvent concevoir un plan à moyen terme pour déployer des nouvelles actions. D’autant plus que l’accélération au sein du programme Scale se réalise sans prise de participation.

« L’écosystème et la crédibilité d’EuraTechnologies nous ont permis plusieurs mises en relations prometteuses à la fois en termes de business avec des prospects, et à la fois en perspective  dintroduction de futurs actionnaires et investisseurs avec des rencontres avec des gestionnaires de fonds potentiellement intéressés par notre scope » ajoute Marc Prempain.

L’écosystème EuraTechnologies, 300 entreprises et startups et 5000 salariés sur la zone d’activité, constitue une zone privilégiée pour partager des opportunités d’affaires et construire des partenariats commerciaux solides, comme le précise Marc Prempain. « Grâce au lien tissé avec l’accélérator manager, j’ai vécu l’accélération comme un échange de bons procédés. Il me présentait des partenaires potentiels, de l’écosystème ou non, et je lui transférais mes contacts et appels à projets pour en faire bénéficier d’autres entrepreneurs. »

Ventes, RH, opportunités d’affaires, prises de participations, évolution de son actionnariat… sont autant de volets explorés au cours de la phase d’accélération. Chaque dirigeant arrive avec ses objectifs, qui peuvent évoluer en cours de route.

Trouver des investisseurs

Pour certaines sociétés, l’accélération requiert un besoin de financement. Et la recherche de partenaires pour une levée de fonds peut constituer la raison de leur démarche d’accélération. Les dirigeants bénéficient alors d’un accompagnement spécifique pour réduire leur cycle de vente et obtenir de meilleurs résultats. Une fois leur pitch deck peaufiné, des introductions avec des business angels et fonds d’investissements français ou étrangers sont réalisées afin de récolter des retours concrets.

« J’ai apprécié le suivi personnalisé de l’accelerator manager. Il m’a aidé à affiner mes approches investisseurs et à définir quand et comment activer les contacts » poursuit Marc Prempain. Sa société Viibe a signé des contrats avec des grands comptes comme Bouygues Construction, Air France Industries, Daikin ou encore Allianz avec un cycle de vente faible. Son MRR ou Monthly Recurring Revenu est particulièrement fort compte tenu de la taille de son équipe.

Simon Vancoppenolle, CEO de Boost Your Brand, confirme : « Le programme nous a ouvert des portes pour des rendez-vous avec des investisseurs, des business angels et des fonds d’investissement tels que Kerala, CapHorn, Idinvest, Partech, ISAI.» La startup, sur le chemin de la croissance, multiplie les contacts et les contrats.

Adopter une vision globale

Christophe Robert FurioosDans le programme d’accélération Scale d’EuraTechnologies, les échanges et ateliers thématiques permettent de découvrir d’autres histoires d’entrepreneurs, d’ouvrir ses perspectives. Et parfois d’élargir son scope… à l’international. Christophe Robert retient notamment le discours inspirationnel de Susan Linder, CEO fondatrice de Emerging Media, New York, et lauréate d’un American Business Awards Mentor of the Year.

« Cela change des discours des gens français qui sont parfois trop hexagonaux et trop locaux. Nous ne nous interdisons plus de penser global. Un de nos premiers clients est d’ailleurs une société colombienne !»

>Plus d’infos sur le programme d’accélération Scale d’EuraTechnologies

Entreprises concernées

Actualités reliées

18 startups dans la nouvelle promo du programme d’accélération Scale à EuraTechnologies

Publié le 28/11/2018 dans Accélération

La 5e promotion du programme d’accélération Scale d’EuraTechnologies fait sa rentrée. FinTech, AgTech, Cybersécurité ou encore Marketing Intelligent : les domaines d’activités des startups Tech et DeepTech accélérées sont variés. Coup de projecteur sur les profils de ces startups et les attentes de leurs dirigeants. Pour sa 5e promotion, le programme d’accélération Scale d’EuraTechnologies accueille, en […]

Lire