Publié le 26/09/2013

Coding Kata

Le 30 septembre, se tiendra la première session CAPA de Lille.
Ce sera à EuraTechnologies, dans l’Atrium, de 12h15 à 13h15.

Qu’est un qu’un CAPA?

CAPA veut dire « Coding as A Performing Art ». C’est une performance live de développement logiciel. Plus qu’une performance, c’est un « performing art » comme le théatre ou la peinture en live. Un CAPA se fait souvent en musique.

Un exemple (enregistré, ce n’est plus vraiment du « performing art », mais ça donne l’idée) :

Prime Factors Kata in Ruby, from unclebob on Vimeo.

Un CAPA a pour but de faire vibrer le spectateur à plusieurs niveaux :

  • graphiquement, par la beauté du texte
  • graphiquement, par la beauté de l’exécution du programme
  • programmatiquement, par la beauté de l’algorithme ou la concision du programme
  • programmatiquement, par la beauté des tests
  • musicalement, par la synergie entre écriture du programme et la musique
  • narrativement, par l’histoire que raconte le programme

D’où viennent les CAPA?

Les Capas sont inpirés des coding katas. Un Kata est un exercice, un Capa est un art. Un capa est mis en musique, scenarisé, et parfois scénographié. Fizzbuzz in Clojure, by Sandro Padin

Ça vous intéresse ?

Venez voir les Capas de deux artistes le lundi 30 septembre de 12:15 à 13:15 dans l’Atrium d’EuraTechnologies à Lille. Préparez votre propre Capa, la scène est ouverte!

Martin Monperrus, Raphael Marvie, Nicolas Petitprez